Fashion SNOW!

Par défaut

Chers famille de mon coeur et amis de mon coeur aussi

Bien sûr, je pourrais commencer ce post en vous disant – encore- que j’en ai marre de passer une heure à habiller mes trois enfants le matin, qu’ils ne sont naturellement jamais prêts en meme temps, que cela aboutit inévitablement au fait que le premier prêt a toujours trop chaud et finit toujours par se déshabiller avant que le troisième n’ait enfilé gants, bonnets, écharpes, passe-montagne, collants sous le pantalon en velour car c’est plus chaud, si Adam! ça peut être à la mode le velour, non tu n’es pas ridicule, il fait moins 16 degrés, tout le monde est habillé comme ça, et oui tu mets aussi tes bottes de neige, et n’oublie pas de rajouter tes baskets de rechange dans le cartable, et Liora arrête de jouer avec ce parapluie et Solal pourquoi tu es tout nu, et non Adam tu ne te déshabilles pas je m’en fiche que tu aies trop chaud…et… et… bref, je pourrais.

Mais non. Je me contenterai de dire que nous traversons brillamment les dix plaies de Manhattan: nous avons eu le froid (1), la neige (2), la glace (3), le vent (4), la grêle (5), et la pluie (6). Nous avons aussi eu les obstacles: les montagnes (7) créées par les gentils chasse-neiges, qui ont effectivement bien deblayé les rues en poussant la neige… le long des trottoirs ne nous laissant plus aucune possibilite pour traverser,

IMG_1561  

IMG_1576



IMG_1648

puis le redoux  a créé des lacs (8), oui oui! De vrais lacs voire même des rivières, dans lesquelles il nous est arrivé de nous enfoncer jusqu’aux mi-jambes (enfin ça dépend des jambes…),

IMG_1632

les lignes de metro en panne (9), obligeant les gens à attendre des bus au milieu de la rue et bloquant la circulation puisque les montagnes encerclaient les arrêts de bus

IMG_1625

et ce matin, enfin, nous avons eu… le cumul de tout cela dont Liora peut vous parler puisqu’apres avoir couru pour enjamber une montagne, elle a glissé, est tombée sur les fesses, et a atterri… dans l’eau glacée jusqu’aux cuisses. Bref. J’en peux pluuuuuuuus!!!!!

Heureusement, dans ce monde de Princesse des Glaces, nous avons eu quelques moments de chaleur, car à New York cette semaine c’etaaaaaaaaaiiiiiittttt…. talatatatatata…. la FASHION WEEK!!!!!

Yeaaaaaah!!!! Comment sait-on à New York quand on ne lit pas les journaux que c’est la fashion week?? En prenant le métro bien sûr! et en tombant sur des filles lookées de facons improbables ET épuisées de courir de défilé en défilé!

IMG_1686 IMG_1687

Et rien qu’en les apercevant, on est déjà suuuper contents de se sentir au coeur d’un évenement extraordinaire, et de savoir qu’on respire la même neige que toutes les fashionistas de la planète. Ça fait un peu de nous des stars par procuration…

Ou même des stars pour de vrai, car cette année, j’ai eu la chance extrême, le bonheur intense, l’excitation folle, d’etre invitée à assister à deux defilés!!!!! (Merci Valérie!!! Merci Marc! You’re soooooooo wonderful!!!!), et ça je peux vous dire que ca m’a fait remonter le moral bien au-dessus des normales saisonnières!!

Quand Valérie et Marc m’ont chacun promis qu’ils allaient m’inviter (quoi? Quoi? Moi? Vous etes sûrs?? ), je me suis mise à jubiler intérieurement, discrètement, et nerveusement tout en gardant un air détaché et naturel: » la Fashion Week? Venir voir  ton defilé? Ok… oui bien sûr avec plaisir! Je vais essayer de libérer mon agenda pour ça… « J’ai donc pensé: « envoyer la femme de ménage à ma place au cours de violon collectif et lui demander de se taper les cartes de Saint Valentin pour tous les enfants de la classe avec les enfants ET le tout avec une bonne raison de le faire, deux bonheurs en un!!!!! » Comment ça je suis une mauvaise mère?? Voici un aperçu du cours collectif:

Jmarc m’a dit: « Tu es sûre que tu veux y aller? Liora risque d’être triste que tu rates son cours de violon? De toutes façons, tu vas voir, tu vas être déçue, c’est nul un defilé, on attend des heures et au final ça dure seulement 10 minutes. »…  Grmfffff…. j’ai pesée le pour et le contre assez vite: « Violon collectif- defilé, défilé-violon collectif…  » trop dur le choix!! Pffff n’importe quoi!!… Je n’ai pas hésité une seconde. J’ai pris le defilé!

Ceci etant acté, comme toute fille normale qui va pour la première fois assister à la Fashion Week, je me suis demandée ce que j’allais bien pouvoir porter pour y aller??? J’ai commencé à feuilleter hystériquement tous les magazines de mode que j’avais sous la main et à étudier les looks des modeuses les plus tendances: manteau jaune, bottes bleues turquoises, ARRRRRRRGGGHHH!!!!

Mais je n’ai rien qui ressemble à ça moi!!! Alors naturellement, j’ai fait ce que je fais toujours dans ce cas, comme tout le monde quoi: j’ai appelé Oshrat! Qui, bien entendu, connaît, même depuis la France, tout mon dressing par coeur! Et qui m’a donc sélectionné plusieurs tenues possibles…

Tandis que j’étalais tous mes vêtements sur le lit, Liora est venue me voir, m’a regardée cinq bonnes minutes et m’a demandé, innocemment: “C’est toi qui vas defiler maman?”… N’est-elle pas merveilleuse??

C’est un juste retour des choses: je l’écoute jouer du violon en lui disant qu’elle joue très bien, elle me prend pour un mannequin! On a trouvé un parfait équilibre elle et moi!

Bref, ça m’a pris deux jour pour choisir, mais j’ai finalement tranché: un jean noir et un pull noir…. Super!

Dans ses conseils, Oshrat m’avait surtout dit: Quoi qu’il arrive, assure sur les chaussures… euuuuh, mais il y a 25 cm de neige dans la ville, et je n’ai pas encore de chauffeur… J’ai hésité à prendre mes affreuses snow-boots argentées tellement confortables et plates…après tout, j’aurais peut être été super fashion avec ça… mais j’ai finalement choisi des bottes noires à talon.

Puis, je me suis dit qu’il fallait quand même que je me fasse les ongles… et que avec toute cette neige mes cheveux n’étaient pas assez lisses… et mon mascara pas assez waterproof en cas de pluie… gros gros budget investi dans cette Fashion Week! Il faut ce qu’il faut pour que Liora continue à croire que je suis un modèle et allez, avouons-le, secrètement, je me voyais dans le prochain Glamour dans la page: « Les plus beaux street looks de New York »

http://www.glamourparis.com/mode/streetlook/diaporama/street-style-streetstyle-new-york-fashion-week/17448#!streetlooks-a-la-fashion-week-de-new-york

… j’y etais presque…

Ça m’a donc pris 63 heures pour me préparer…. et au moment de partir, je n’étais toujours pas sûre de moi. Merci, nous vivons au 21ème siecle! 3 minutes avant de prendre la route des paillettes, j’ai envoyé une photo de moi prise par moi (oui oui je sais, je suis treeees égocentrique!!) à JMarc et à Oshrat pour qu’ils me valident mon look.

IMG_1712 IMG_1713

Ils m’ont donné le « GO » j’étais prête!!! Il faisait -10 degrés, mais j’ai laissé mon chapeau, de peur de ruiner mon brushing, et mes gants, parce qu’il y a marqué Societé Générale dessus, et j’étais pas trop sûre que ça soit super fashion… J’ai hésité 5 minutes à prendre ma grosse Doudoune Northface; mon petit manteau gris acheté avec Valerie me faisait de l’oeil, mais quand même, attraper une pneumonie, à ce stade, c’était idiot… je me suis dit que je le cacherais en arrivant. Et à moi la FASHION WEEEEEEEEEK!!!!

J’ai bravé les plaques verglacées pour accéder au defilé, 27ème rue à 4 avenues du métro… Je sentais que j’approchais à mesure que je voyais des gens avec des chapeaux… je me suis dit que le chapeau, c’etait super tendance en fait, ça fait naturel… grmffff moi avec mes cheveux lisses ça marchait beaucoup moins.

Bon il me restait plein de temps avant le debut du show, j’ai eu la bonne idée d’envoyer 1000 sms à Marie -qui organise des défilés- pour lui demander à quelle heure il fallait arriver! Merciiii Marie, elle m’a donné les quelques astuces que personne ne m’avait données: Les defilés commencent TOUJOURS 30 minutes en retard, c’est un principe (bon ok, JMarc, tu avais partiellement raison, ça vaaaaaaa), et avec une place assise, on peut arriver 10 minutes avant, c’est laaaaaargement suffisant! Euuuh, comment je sais si j’ai une place assise?? Il y a des lettres et des numéros! Super! J’avais la place assise, (je ne savais meme pas qu’il y avait des places debout… pffff).

Dix minutes avant l’heure de l’invitation, je suis donc arrivée dans la rue du defilé: facile à repérer: il y avait 50 photographes en action devant un immeuble qui mitraillaient une voiture jaune,

IMG_1689 IMG_1690

j’ai senti un peu la panique monter: je dois faire quoi devant les photographes? Faire une pause? Leur dire juste pardon… bon, je ne me suis pas posée la question longtemps, ils sont tous partis en courant avant que je n’arrive pour prendre quelqu’un d’autre en photo, non sans m’avoir jeté un regard méprisant auparavant dans lequel on pouvait lire toute leur déception que ça ne soit que moi qui arrive et pas quelqu’un d’autre… Merci bien!!!

Et la photo dans Glamour Fashion Street Look alors??? Grmfff.

J’étais assez mal à l’aise, je dois l’avouer. C’était le moment où il fallait avoir l’air naturel: j’ai ouvert ma doudoune, ça faisait tout de suite mieux… et j’ai poussé une porte sur laquelle il n’y avait rien écrit. Il y avait une table avec 4 filles equipées de casques et d’oreillettes assises derrière. Elles ne m’ont pas lancé un regard… “Euuuh bonjour, alors voila, je suis invitée pour le show, voici mon invitation, j’ai une place assise”, grand sourire, “héhéhé, oui je sais c’est la classe une place assise…euuuh… comment? Pardon?”…  en me regardant avec compassion ET impatience, elles m’ont dit: “Vous êtes Backstage”… J’etais donc rentrée par l’entrée… des mannequins! Voilà, voilà… J’ai hésité à leur raconter que Liora pensait que j’allais defiler… puis je me suis ravisée. J’ai jete un coup d’oeil dehors… Je me voyais déjà ressortir au milieu des méchants photographes qui m’en voulaient de n’être que moi… aaaaaarrrggghhh! Heureusement un gros videur barraque a du sentir mon désarroi. Il m’a ouvert une porte cachée qui communiquait directement avec l’accès des invites… ouf! « Vous, je vous aime », lui ai-je dit en lui faisant un clin d’oeil!!! De là, j’ai été vite expédiée vers les escaliers qui menaient à la salle du défilé, plongée dans le noir. Il y avait trois rangées de bancs de chaque côté d’un couloir. Ma place était AC31, ça fait beaucoup de lettres et de chiffres tout ça… tout le monde avait l’air de très bien savoir où il devait aller, sauf moi bien sûr… euuuh… J’ai demandé mon chemin à une autre fille casquée qui m’a fait un vague signe de la main. Il y avait très peu de monde encore. Je ne savais même pas si j’avais le droit de passer sur la piste ou si on n’allait pas encore croire que je me prenais pour un mannequin (oui mais ma fille pense que…). J’ai redemandé, crispée, à une autre fille casquée si on pouvait marcher au milieu. Elle m’a regardée comme si j’étais une extra-terrestre… ok, ok, j’y vais.

Bref, j’ai défilé sur une piste de vrai défilé! Et ça, ça rocke non??

En tatonnant, j’ai finalement trouvé ma place, je m’y suis assise sagement,

 

et ensuite j’ai observé autour de moi! Il y avait probablement quantité de “people” car des filles posaient au milieu de nuées de photographes toutes les 5 minutes, en faisant mine de regarder à droite et à gauche tout en changeant de pose…

IMG_1709

Je n’en connaissais pas une seule… je me suis dit que ça ne devait pas être très fun comme métier d’être une fille connue finalement. Au bout de dix minutes, quelqu’un est venu s’asseoir devant moi et m’a saluée! J’avais enfin un ami! Je ne savais pas trop ce que je devais dire, si j’avais le droit d’être là sans avoir aucun lien avec quoi que ce soit de fashion (quoi que ma garde-robe n’est pas si mal quand même…). Tout le monde avait l’air de connaître tout le monde, se serrait dans les bras: « Oh My Gooood! I ‘m soooo glad to see you! How beautiful you are! Look at you!!!… » je me suis demandée si quelqu’un avait repéré mon brushing et mes beaux ongles rouges… en tout cas, mon voisin de devant s’est présenté. Il m’a raconté qu’il revenait de Miami, qu’il avait habité 25 ans à Manhattan, qu’il vivait maintenant dans les Hampton. Puis il m’a demandé si je travaillais dans le “fashion”… « euuhhh, alors en fait mon mari, tu vois,… mais moi en fait j’ai des enfants, et le violon, tout ça… euuuuh et toi tu fais quoi? » Il etait le “garden designer” (le jardinier) du créateur… ah ben voilà!!! Mon nouveau BFF! Et je peux vous dire qu’il doit y avoit plein de gens qui ont des jardins dans la mode, parce qu’il connaisait tout le monde!

Puis d’un seul coup je l’ai aperçue, la seule que j’avais vraiment envie de voir (avec Ryan Gossling… mais ça c’est une autre histoire…): Ana Wintour est arrivée…une seconde avant le debut du defilé, habillée d’une fourrure verte énorme, je l’ai soudain vue assise sur son siège, souriante, et sans lunettes, contrairement à toute rumeur. Il etait 4h16. Puis toutes les lumières se sont allumées, éblouissantes, les photographes se sont mis en bout de piste, Anna a chaussé ses lunettes de soleil et le défilé a commencé.

Les mannequins ont commencé à marcher… trop vite à mon goût, je n’avais pas le temps de voir tous les details de ce qu’elles portaient, ni de voir la tête que faisait Ana Wintour!

IMG_1692 IMG_1702

Elles etaient vraiment toutes très, très maigres, blafardes et l’air très très triste.  En les observant, je me suis dit que finalement, il faudrait que je dise à Liora que je suis beaucoup trop heureuse et joyeuse pour être mannequin et que c’était bien mieux d’être juste une maman!!

A 4h25, le show etait fini, tous les invités se sont rués vers la sortie, sans se dire au revoir, eux qui avaient l’air de tellement s’aimer les uns et les autres au début du spectacle…

Je suis sortie à mon tour avec mes bottes à talons, mes ongles rouges et mon brushing, des photographes ont de nouveau soufflé  leur déception en me voyant, mais ce coup ci, je leur ai souri en retour, bien heureuse d’être seulement moi, la plupart du temps en bottes de neige, les cheveux décoiffés, et les ongles naturels.

Je me suis dépêchée de reprendre le métro pour rejoindre Liora à son cours collectif de violon, et sur le chemin, j’ai croisé un type, grand et gros, habillé en rapeur qui m’a souri et m’a crié: « Hey You! You’re a supermodel, right?? I recognize you! » J’ai éclaté de rire en le remerciant!! Je l’ai eue mon heure de gloire!!!

Et pour ce qui est de mon rêve de passer dans Glamour Fashion Street… j’y suis presque non?? Ben siiiii! en haut a gauche!!!!  pfff… bon petite gloire ok!

photo

xoxo

SNOW DAY

Par défaut

Chère famille de mon coeur et amis de mon coeur aussi

Bonne anneeeeeee!!! Happy new year!!!! 2014, c’est parti! Et meme si nous ne sommes que le 7 janvier, ça commence déjà bien! Enfin ça depend pour qui!  Pour les enfants, sans aucun doute !

IMG_1230

New York en hiver, c’est comme un kinder surprise ! Tu ouvres tes fenêtres le matin et tu ne sais jamais ce que tu vas trouver derriere! Neige ? Tempête ? Soleil et froid glacial ?

Chaque soir en se couchant, les petits enfants new yorkais font un seul rêve pendant cette saison… que le paysage au reveil soit tout blanc, recouvert de neige et que le maire annonce un… SNOW DAY ! Car un SNOW DAY, c’est une journee SANS école…Mais le jeudi 2 janvier, pas de neige dans les rues de New York, meme pas tres froid… et après dix petites journées de vacances de Noël, nos enfants ont repris le chemin de l’ecole, la mort dans l’âme….

Le Maire de New York, Bill de Blasio, fraîchement élu, nous avait pourtant annoncé une tempête de neige pour l’après-midi. Du coup tout le monde avait pris des mesures adaptées: les bus avaient dès jeudi matin des chaînes, même si il n’y avait pas un flocon au sol, les chasse-neiges étaient garés dans la rue en attente,

IMG_1240

…et les magasins étaient de nouveau assaillis… quand on revient de vacances et qu’on a prévu de remplir son frigo, ça met tout de suite dans l’ambiance! Ils sont fous ces New Yorkais! Comme il ne mangent JAMAIS chez eux, et se font TOUJOURS livrer, à chaque fois qu’il y a le moindre risque de rester bloqué chez soi quelques heures, ils dévalisent les magasins! Et sont capables de faire la queue plus d’une heure! Je n’ai toujours pas compris ce délire ! Tout le monde a un paquet de pâtes dans son armoire, non? Bon en tout cas, nous avec ces bêtises, on a mangé des pâtes pendant 5 jours! Syyyympa cette reprise!! Les supermarchés en ont rajouté, en nous envoyant des mails publicitaires: Venez VITE faire vos courses avant la tempête!!! Les salles de sport aussi: Venez VITE courir, transpirer et perdre vos kilos pris pendant les fetes! Au mieux vous resterez enfermés dans la salle de sport pendant 24 heures et vous pourrez faire encore plus de sport, bande de petits chanceux ! Ils sont fous ces New Yorkais! Et à chaque fois c’est pareil, les conditions météorologiques sont désagréables 24h mais après c’est fini ! En plus, les magasins restent ouverts pendant ce temps! Et puis ça n’est pas un ouragan quand même !

Donc, en sortant de l’ecole, j’ai recupéré des enfants surexcités….non pas par leur rentreée mais par la probabilite de ne pas avoir école dès le deuxième jour! Liora avait même reçu ses devoirs pour deux jours… au cas où! Pffff….

Bon, il a finalement commencé à neiger tard le soir. Quelques instants après, on a reçu un appel du bureau de JMarc ainsi que des sms et des e-mails, pour nous annoncer que son bureau serait fermé le lendemain en raisons des conditions météorologiques extrêmes… et il neigeait à peine! Sont trop forts ces consultants !!  Ils arrivent même a anticiper la météo avant le Maire!! Elles servent vraiment à tout ces matrices ! A moins qu’ils n’aient utilisé ce site internet :

http://www.snowdaycalculator.com/calculator.php

Ce site internet, c’est la bible des enfants ! Le calculateur de probabilité pour qu’il y ait un SNOW DAY dans les deux jours !! Et si la probabilite est faible comme ci-dessous, le site s’excuse (oui, oui, j’ai bien dit s’excuse !!) de la mauvaise nouvelle !! Incroyable non ??

Screen Shot 2014-01-07 at 1.29.32 PM

Mais c’est pour qui la mauvaise nouvelle juste pour comprendre ?! Parce que moi, la mère, celle qui risque de rester coincée 24 heures à la maison avec trois enfants déchainés, je ne suis pas trop sûre de voir les choses de la même manière que vous là… Aaaarrrrghhhh !! Il y a tout sur internet pour les SNOW DAY ! Il y a même un site qui te prépare à annoncer à tes enfants qu’il y a école quand ils sont persuadés qu’il va y avoir un SNOW DAY ! Et un autre qui référence les meilleures pistes de luge de New York, dont celles gerées par la ville pour l’occasion avec prêt de materiel et distribution de lait au chocolat gratuit ! Mais c’est quoi cette histoire de SNOW DAY ? Si on arrive à aller faire de la luge, et qu’il y a de gentils fonctionnaires qui réussissent a venir pour gérer tout ca, ils pourraient peut-être leur faire école à la place non ???? Toujours pas bien compris ce que c’etait qu’un snow day moi !

Alors j’ai demandé à une maitresse qui a commencé à me donner des explications très précises : elle m’a expliqué que ça dependait de la quantité de neige tombée et qu’au-delà d’un pied de neige (environ 30 cm), il y avait SNOW DAY ! J’ai regardé mes pieds, puis ceux de JMArc qui chausse du 44, je me suis dit que ça allait faire beaucoup de neige… mais je n’ai trouvé ce qu’elle m’a dit nulle part ailleurs! En réalité, les critères sont beaucoup plus flous que ça je crois ! Tout d’abord, un snow day depend de la capacite de la ville à s’adapter aux conditions météorologiques! A New York, dès qu’il tombe un flocon, les milliers de chasse-neige se mettent en route, les bacs à sel arrosent tout, les vaporisateur de produit qui transforment la neige en eau en 45 secondes et qui, à mon avis sont suuuuper bons pour l’environnement, sont aspergés à grands jets, et des tonnes de travailleurs équipés de pelles déblaient devant les immeubles! J’ai meme croisé quelqu’un dans la rue avec un panneau autour du cou: « je loue mes services pour déblayer devant chez vous! ». Bref,  on est plutôt  parés ! Donc à New York, les Snow Days sont declarés si les « school bus », (les bus scolaires) ont un risque de ne pas pouvoir ramasser ou déposer les enfants à temps ou de les mettre en danger sur le chemin de l’école ! En gros cela depend de la quantité de neige tombée au dernier moment car les chasse-neige travaillent toute la nuit: s’il neige très fort très tôt, il se peut que les routes soient dégagées à temps et que les ecoles ouvrent quand même..d’où l’utilité du fameux site: rassurer vos enfants persuadés qu’il y a snow day quand en fait, il y a école.

Bon après, il y a d’autres critères dont celui du niveau des temperatures:  s’il est trop bas et presente un risque pour la santé, cela entraîne la fermeture des écoles ! Mais là j’avoue que je ne sais pas de quel niveau on parle car ce matin, il a fait -27 degrés celcius à New York avec un grand soleil et tout fonctionnait normallement… sauf mon nez qui a gelé sur le chemin de l’école et qui m’afait repenser aux stalactites de ma copine Steph qui adoooore que j’en parle… mais ça c’est une autre histoire !
photo

En tout cas, un snow day, a priori, c’est quelque chose de rejouissant ! Tu dors plus le matin, tu fais de la luge, tu bois du lait au chocolat gratuit … Enfin c’est comme ça que je l’imagine… chez les autres !! Car chez moi, les enfants étaient incouchables, moi j’ai mal dormi en guettant mon telephone toute la nuit…. Pfff… chez moi un Snow Day, c’est un  jour ou on ne dort pas pour être vraiment sûr qu’il va y avoir le snow day! Et finalement, à quatre heures du matin, nous avons reçu un message de l’école, de la crèche et une alerte du New York Times pour annoncer que le Maire avait decreté la journee SNOW DAY et que donc les ecoles seraient fermees!

ALLELUYA !

Bien evidemment, à la maison, tout le monde était levé à 6h pour savoir s’il y avait effectivement école ou pas! Super! Le seul qui a decidé d’aller travailler, comme d’hab quoi, plutot que de rester enfermé à la maison avec les enfants et alors que j’avais moi-meme reçu le message que son bureau était fermé, c’est JMarc… hmmmm c’est louche! Pour l’occasion, il a decidé d’étrenner son jean troue! Par moins 20 degrés, c’est sûr que c’était la tenue idéale! Je me suis battue avec lui pour lui ajouter des collants, un DAMART, une chapka… hmmm je ne sais pas avec qui il avait rendez-vous, mais pas de doute, il était tres sexy!:-)

IMG_1243 IMG_1244

Et les enfants et moi avons passé la journee au chaud! On a bien tenté une excursion dehors, mais il faisait vraiment glacial

IMG_1248  IMG_1247 IMG_1246

alors on est rentré à la maison et on a repensé aux vacances… et c’était bien les vacances!

IMG_1218

Nous étions au soleil, au Mexique ce qui n’était pas désagréable pour casser un peu le froid et ne plus passer de longues heures à nous habiller le matin!

Les enfants ont pu se reposer de notre rentree agitée et nous aussi! Nous étions dans un club hôtel avec plein d’animations. Nous avions plein de temps pour observer nos enfants.

Solal en particulier qui est le seul qui a passe plus de temps aux Etats-unis qu’en France, est vraiment devenu en peu de temps un petit new yorkais! Il parle de la même façon aux adultes et aux enfants, avec assurance! Il n’a peur de rien, prend la parole en public en français ou en anglais, se fâche contre petits et grands s’ils ne se comportent pas comme la règle l’impose! Par exemple, un matin au petit-déjeuner, des adultes chinois assis à une table voisine jouaient avec une toupie très compliquée! Solal s’est levé, il est allé les voir et leur a demandé dans un anglais parfait : »Can you share your toy with me please? » (pouvez vous partager votre jouet avec moi s’il vous plait?). Les chinois, qui ne parlaient pas anglais l’ont dévisagé sans répondre. Il est revenu vers nous furieux en les pointant du doigt et en râlant parce qu’ils ne partageaient pas. Puis il leur a dit très fort : » You have to share! ». Bref, nos voisins ont finalement compris et lui ont prêté l’objet et meme appris comment s’en servir mais du haut de ses 3 ans et demi, je l’ai trouve vraiment très dégourdi!

Adam et Liora, quant a eux ont profité de la piscine et des animations. Et je me suis ainsi rendue compte qu’ils commençaient à avoir de serieux problemes d’identité!…

Un jour Adam a participé a un jeu et l’animateur lui a demandé d’où il venait. Il a répondu en anglais: je viens de… Paris!  Nous, on lui a dit qu’il ne venait pas de Paris, mais de New York! Alors, Solal a dit « On vient de New York, mais aussi de Blonville! », Blonville etant la ville de Normandie dans laquelle nous passons nos étés… voilá voilà…! Et la fois suivante, Adam a juste dit qu’il venait des USA…gloups… complètement perdus ces petits ! je pense que dans le club, les animateurs ont du nous prendre pour de grands mythomanes! Les enfants n’ont pas donné deux fois la meme réponse! HAHA! Ces normands qui nous font croire qu’ils habitent a New York!!

Remarquez, même à New York, Solal ne sait plus où il habite ! Il appelle notre ancien appartement « la maison de New york » et le nouvel appartement  « la nouvelle maison » si bien que quand on passe dans notre ancien quartier, Solal nous dit à chaque fois « Tiens, on est à New York? »…et quand on rentre dans notre nouveau quartier, il râle parfois en disant « je veux retourner a New Yooork!!! »  … pffffff c’est pas gagné tout ca!

IMG_1233

En tout cas, apres ce petit break, on a hâte de reprendre une vraie routine! les enfants à l’école, JMarc en costume-cravate au bureau et moi… moi… moi on verra!

HAPPY NEW YEAAAAAR!!!!

Vous nous manquez! On vous raconte notre vie! Racontez nous la votre! On adore ca!!

xoxo

Tu déménages? Profite bien…

Par défaut

Chère famille de mon coeur et amis de mon coeur aussi,
IMG_0842

Il flotte un joyeux climat de fêtes sur New York depuis le début du mois… même si en realite la fête bat son plein à peu près tous les 15 jours! (pour memoire nous avons déjà fêté à l’ecole Roch Hachana, le “back to school” (si, si ca se fete pour de vrai), puis Halloween, Thanksgiving, Hanouka, bientôt Noel et pour les quelques semaines délaissées par les fêtes… et bien nous avons célébré les jours!! Car quand il n’y a rien à NY, il y a quand même “HAPPY MONDAY”!!! ça marche aussi pour Tuesday, Wednesday… ou pour les saisons: Let’s celebrate the fall!!!! Nous on aime les fêtes et elles nous le rendent bien!!! On mange tout le temps!

IMG_0372IMG_0441
IMG_0410IMG_0726

Alors il est vrai que j’ai ete très très absente ces derniers mois mais imaginez qu’en plus de toutes ces occupations…occupantes! (Car qui dit fête dit mille activités débordantes… à l’ecole…), nous avons eu notre lot de distractions extra-scolaires ces derniers mois, avec entre autres, Solal qui s’est cassé les deux dents de devant, Adam qui a eu des petits soucis de sante, résolus depuis mais qui nous ont pas mal occupés, Liora qui a eu des poux, oui, oui, ça a l’air anodin d’avoir des poux… et bien ça ne l’est pas! J’ai aussi perdu mon téléphone la semaine de la sortie de l’iPhone 5S (1 heure d’attente pour pénétrer dans l’Apple Store cette semaine là) et mon ordinateur s’est cassé tout seul dixit Adam, bien sûr je n’avais aucune sauvegarde, je suis une fille, on ne se refait pas… donc j’ai de nouveaux copains à l’Apple Store! Let’s celebrate the New Friendship Yeaaah! C’est toujours ça de gagné! Et quand même, comme on s’ennuyait un peu… on a décidé de déménager! Voilàaaaaa!!!! Ça me fait quelques excuses pour justifier mon absence non?? ET tout ça sans vacances depuis le 9 septembre sauf 2 jours à Thanksgiving! Bon, il y a aussi que Philippe S. m’a dit cet été que mon dernier article était nul, alors je me suis demandée si je ne devais pas arrêter, et si je n’allais pas vous saouler à force… et puis Mamie m’a dit que ça lui manquait mes articles, Philippe 0 – Mamie 1! Elle gagne toujours! donc I am BACK!!! et ça va être long hehehe!!!

Bon alors avec tout ça, par quoi je commence? Pffff, par mon etat d’esprit? Disons qu’avec la rentrée 2013, j’étais pleine de resolutions! Apres deux ans, j’estime avoir passé le cap de Junior et pouvoir aspirer à un poste plus Senior de mère reconnue à l’ecole! A priori, je connais les pieges: je sais desormais que mes enfants n’auront JAMAIS de cahier de maths dans lesquels coller les quinze feuillets volants à moitié dechirés qu’ils rapportent chaque jour, et qu’il faut que toute seule, de ma propre initiative, j’achète des classeurs (Mon D. qu’est ce que ça me manque la liste de rentree!!!!!!) et j’ai commencé l’annee en rangeant feuille après feuille et en perforant feuille après feuille! Ah oui, parce que les pochettes plastiques: très très mauvais pour l’integration! Trop chic m’a dit Wendy (?? Trop chic?? Pochette plastique??? Hmmm) ben oui! Integration, je peux le faire! Finies les pochettes, on fait des trous sur des feuilles dechirées et on le vit bien! Je m’adapte je vous dis!

Ensuite les snacks à l’école, la première année ça surprend, la seconde, ça énerve, la 3ème, j’y suis! J’ai mes placards qui débordent de trucs dégueus à manger, les enfants trouvent ça genial, les maîtresses ne me regardent plus comme si j’affamais mes enfants en ne leur donnant qu’une pomme coupée en morceaux! Je suis au top!

Les volontariats qui donnent envie de se pendre! Fait! Premier jour à l’ecole, je suis allée m’inscrire sur tous les trucs possible: dans l’équipe de nettoyage de la classe, dans celle pour faire le Mystery Reader (quand on se déguise et qu’on lit une histoire à la classe et si tu ne le fais pas, tu es le plus mauvais parent ever de toute l’histoire des parents!), et même dans l’equipe de « cooking class » du vendredi! Car le vendredi, dans la classe de Liora, on cuisine! Et pas une salade tomates-concombres! Non! De la vraie cuisine!

IMG_0353

Pour Hanouka, ils nous ont quand meme demandé de confier à nos enfants des économes (!!!) pour faire des… latkes!! Oui oui! A l’école publiques! Et attention, ca ne vient pas en remplacement du dejeuner! Ben non! Ce serait trop healthy! (trop sain!!) non non, c’est le matin… d’ailleurs je ne sais pas s’ils font ça avant ou après le snack-crackers…bon je ne veux pas savoir en fait! Alors me priver de mon économe un vendredi dans la journée alors que je recevais du monde à Shabbath (ben quoi, ils font des latkes!! Ils peuvent savoir que le vendredi, je prepare mon shabbath non??), j’étais pas loin de dire non… mais je me suis ravisée! 3eme année a New York! Je suis détendue! Je gère! Je suis en passe de devenir une New Yorkaise je vous dis!

Car cette annee, mon but ultime, c’était d’arrêter de me faire remarquer comme le vilain petit canard français qui ne fait jamais ses devoirs, et qui ne rend jamais les trucs dans les temps… et ça a presque marché!!!! Enfin jusqu’a ce que Liora ait des poux! J’etais pourtant si près du but!!! Enfin pas des poux, des lentes, ce qui est tres different : quand tu as des poux, tu te fais renvoyer direct de l’ecole! Alors que des lentes, on te donne une chance de revenir le lendemain “nits-free” (sans lentes quoi). En fait, après chaque vacances scolaires, l’ecole met en place un contrôle systématique des têtes via une entreprise qui s’appelle Licenders qui est un peu le Anna Wintour du poux: ils font la pluie et le beau temps!

Pour les lentes, après le « depistage positif », j’ai recu une enveloppe remplie d’à peu près tout ce qu’on peut trouver sur Wikipedia : des trucs que je savais, et meme d’autres que je ne savais pas et dont franchement je me fous royalement! Est ce que par exemple vous saviez qu’un poux changeait de couleur en fonction de ce qu’il avait mangé? Ah oui, ben voilà, on s’en fout! En plus de cette biographie du poux, j’ai aussi reçu toute une notice pour s’en débarrasser,  sponsorisée par Licenders, l’organisation qui contrôle les têtes des enfants (étrange…) et qui explique que les parents peuvent essayer de tuer les lentes/poux tout seuls s’ils veulent… mais qu’en gros ca ne marchera pas, les enfants seront renvoyés de l’école et à terme et pour faire court, ça leur coutera probablement leur scolarité… pour faire court quoi! Alors que s’ils viennent chez Licenders, comme tous les parents responsables, ils seront débarrassés des parasites dans l’heure et pourront retourner à l’école le lendemain car les écoles reconnaissant l’organisation, blablabla…

Donc pour quelques centaines de dollars, tu sauves ton enfant de l’echec scolaire, ça serait trop bete de s’en passer non? This is New York! This is Buisness partout partout!

Bon alors moi quand je suis allée chercher Liora à l’école le fameux jour du contrôle des têtes, elle est sortie dans la cour à moitie en pleurs et Adam a commencé à me hurler en français depuis le bout de la cour “Liora a des poux”… Ouhlalalalalaaaa encore un truc que j’ai oubliè de dire à mes enfants!!!! SITUATION D’URGENCE!!!! On ne dit jamais qu’on a quoi que ce soit de contagieux à haute voix aux Etats-Unis! Sinon on peut etre banni à viiiiie! Heureusement qu’on parle francais! Sauf que mes enfants savent aussi le dire en anglais et qu’ils changent de langue assez facilement je dois dire… donc j’ai couru vers Adam, je l’ai baillonné tout en gardant un grand sourire crispé, lui ai dit que s’il arrêtait de parler, il aurait un énorme snack (situation d’urgence on a dit), je l’ai entrainé dans un coin de la cour, avec Liora qui pleurnichait toujours derrière tout en fouillant son cartable! Elle voulait sortir la lettre de Licenders, là devant tout le monde! Aaaaargh!!! Je lui ai sauté dessus, avec le sourire toujours! On ne sort rien du tout du tout! On ne dit rien, vous ne parlez pas, on a mis deux ans à s’integrer on ne va pas ruiner si vite!

Je les ai entrainés en catimini vers la pharmacie à côté de l’ecole, sauf que la pharmacie, elle fait aussi supermarche, et toute l’ecole y était pour acheter des snacks-crackers! D’ailleurs Adam s’est mis à me réclamer le sien en me criant qu’il n’avait dit à personne que Liora avait des poux et que donc je le lui devais… CHUUUUUUT!!! bon, j’ai dit aux enfants de m’attendre dans le rayon snack-crackers et de choisir ce qu’il voulait, et je me suis faufilée vers les rayons pharmaceutiques… mais bien entendu je ne savais pas où se trouvaient les anti-poux et comme presque TOUS les parents vont chez Licenders apres avoir reçu la lettre, les produits en question sont quasi inexistants et cachés! Donc tout en restant courbee en deux entre les rayons et en faisant semblant d’acheter de la crème contre l’eczema (hein?? Mais j’ai pas d’eczema… pfff ben c’est tout ce que j’ai trouvé, bref on en a la maison maintenant si quelqu’un a besoin…) j’ai demandé à un vendeur… qui ne savait pas non plus! Pas de chance! et qui est allé se renseigner! Sauf qu’en revenant, il m’a interpelée en agitant le produit qu’il avait trouve bien en l’air… aaaarggghhh!!!! Aucun parent de l’école en vue ouf! Je lui ai sauté dessus… bref, c’etait l’horreur cette histoire d’achat de produits qui m’a couté un oeil non pas pour les produits, quoique,  mais pour tout ce que j’ai acheté en plus pour les cacher dans mon panier. Et après Jmarc ne comprend pas que je suis épuiseéée le soir! Ah et lui j’ai aussi appris à mes enfants à mentir: alors on ne dit surtout pas que c’est à cause de nous que tout le monde a reçu une lettre disant que quelqu’un dans la classe avait des poux, et OUI! ON PEUT MENTIR PARFOIS dans les cas d’extrême urgence…pfiouuu. Je n’ai rien vu qui ressemble de près ou de loin à une lente dans la tete de Liora! J’ai même fini par me demander si Licenders n’avait pas besoin de coller quelques poux dans quelques têtes pour survivre… bref, on a géré la crise! Le seul truc c’est qu’apres, j’ai fait plutot profil bas quelques temps… j’étais si près du but… pffff…

Bon ça c’etait pour les poux. Je passe les problemes de santé et d’électroniques… il nous reste donc, le déménagement! Et quel demenagement! Il parait que déménager est la deuxième chose la plus traumatisante apres un décès. Nous, on a fait un déménagement Paris-New York, on s’est dit que New-York New-York, ça serait “finger in the nose”! … et ben non!

Pour vous aider à comprendre la façon dont nous vivons ici, il suffit d’étudier la météo: depuis 5 jours, on marche dans la neige, il a fait -10 degrés la semaine dernière et les enfants mettent leur snow boots tous les jours mais dans deux jours, ils annoncent… 20 degres celcius…

IMG_0463

IMG_0788IMG_0858

Voilà! C’est notre vie! Je ne vois pas comment mieux resumer la situation! Tout change tout le temps, et très vite! On n’attend jamais! Pour rien! On passe nos commandes online le matin, elles sont livrées l’apres-midi! Au restaurant, si les serveurs n’ont pas apporte des verres d’eau 5 minutes après l’arrivée d’un consommateur, c’est un mauvais service! Cette activite permanente est super excitante quand on arrive, mais à terme, ça devient carrément oppressant.

Bref, donc pour en revenir à notre déménagement, nous avons signé un contrat en debut d’annee scolaire et déménagé en novembre… entre temps nous avions trouvé un déménageur, un repreneur pour notre bail (nous rendions l’appartement en dehors de la période autorisée), et un entrepreneur pour faire la peinture et le sol.

Bon je ne vous dis pas que tout a ete simple. On ne connaissait rien… et on a appris! Chaque immeuble a ses propres regles, et ses propres organes de decision! Dans le notre nous avons un Management professionnel (en dehors de l’immeuble) et un syndic de copropriete qui a un tres grand pouvoir! Par exemple, ils ont autorisé seulement une dizaine d’appartements (dont nous faisons partie) à installer un lave-linge! Pour les autres, c’est laverie commune dans le sous-sol de l’immeuble! La raison? Les vibrations abiment l’immeuble! Voila, voila… treeees complique je vous dis!

Alors vous imaginez bien que nous avons renonce à pas mal d’appartement car ils necessitaient des travaux et nous ne voulions surtout pas avoir a demander d’autorisation a qui que ce soit! Pour les travaux legers, genre peinture, “seuls” les accords du management et du syndic de copropriete sont necessaires, mais pour de plus gros travaux (comme casser un mur pas porteur ou deplacer un tuyaux), il faut parfois demander à D.O.B.… Moi après 2 ans à NY, la premiere fois qu’on m’a dit DOB, j’ai dit “meme pas peur! DOB je connais, c’est “date of birth”, date de naissance”… Sauf que pour les travaux, DOB, c’est Department Of Building, c’est-a dire un bureau municipal qui prend toutes les decisions autre que peinture en gros! Et qui peut aussi les refuser! Changer un tuyau de ta douche? DOB. Un mur? DOB. Tu changes d’avis sur ton mur? DOB! Delais de reponse? Environ 3 mois… à chaque demande! Je comprends qu’il ait pris sa retraite Bloomberg!

Deplacer une salle de bain, c’est juste INENVISAGEABLE! Les pieces d’eau doivent rester au dessu des pieces d’eau, interdiction d’avoir de l’eau des salles de bain avec celle des cuisines… sauf si tu surélèves la pièce en question et que tu construis une piscine en-dessous equipée d’une alarme qui coupera toute l’arrivee d’eau de l’immeuble en cas de micro-fuite de…. Hein?????? Mais c’est quoi ce délire???! Nous on ne voulait suuuuurtout pas avoir à traiter avec DOB! On a entendu trop d’histoires de gens qui ont du refaire tous leurs travaux car ils n’avaient pas l’autorisation de changer une micro-piece… Bref, nous du coup, on s’est dit: sol et peinture, ça sera bien assez pour nous!

Mais meme sol et peinture c’etait compliqué!

Dans mon immeuble,  il y a une autre personne suuuper importante: c’est le « Super »! Tout le monde m’avait prévenue: à New York, s’il y a un seul mec que tu dois avoir dans la poche, quoi qu’il t’en coûte, c’est LUI! car lui, c’est le chef! C’est celui qui decide de tout, qui répare tout, qui supervise tout! C’est Big Brother! Le « Super »! Déjà en soit, c’est un nom qui annonce tout un programme non?!

Moi mon « Super », il s’appelle Armando et il ressemble au blond dans Desperate Housewife et il a pris l’habitude de rentrer chez moi sans sonner, ou au mieux, en même temps qu’il sonne… et moi comme on m’a dit de ne pas me fâcher quoi qu’il arrive, et même si ca m’énerve vraiment, ben je ne dis rien!! Il a une voix mielleuse, il chuchote la plupart du temps…  Solal l’appelle « superman »…Armandooooo! Ca fait un peu acteur de film adulte non? Je suis le super… Armandooooo!

Bref, mon super, il controle TOUT ce qui se passe dans mon appart, les travaux, et les travailleurs.. et tout ça donc, sans frapper!! Quand j’ai eu l’autorisation de faire la peinture, on était déjà très en retard sur le timing de déménagement, mon entrepreneur m’a dit: « pas grave, je vais venir travailler samedi!’  Mais même si on fait de la peinture qui fait ZERO bruit on n’a pas le droit de travailler le samedi, c’est la règle! Bon, on était vraiment trop en retard… alors on a monté un plan! (Non mais c’est quand meme n’importe quoi! Hors la loi pour faire de la peinture un samedi!!!): le fameux samedi, il m’a donné rdv devant mon immeuble, il avait caché sa tenue de travail dans un sac a dos, il m’a dit qu’il fallait faire vite, alors on est passe vite vite dans l’ascenseur pour que personne ne nous voit, on n’a pas fait de bruit, on ne se parlait meme pas! En meme temps il parle espagnol seulement, et moi pas… mais on avait quand meme un comportement bizarre! Je me suis demandée ce qu’allaient penser mes nouveaux voisins qui nous croiseraient: est ce qu’elle cache son amant? Ben non! Même pas ! je cache mon peintre!! Soooooo sexy!!! Pfff, bref, en tout cas, j’ai réussi a le faire rentrer et il a commencé à peindre… sauf que j’ai reçu un appel dans l’après-midi de mon Super (Supeeeeeer…) me disant qu’il avait appris qu’un peintre etait chez moi (quoi???? Un peintre? O My God!! Impossible!!! En flag quoi: j’etais limite a lui dire “qui c’est qui m’a mis ça dans mon pantalon?)

Il m’a dit que personne n’avait le droit de travailler le samedi (sans blague??? Je suis desolée je suis francaise je n’avais pas compris du tout!). Bref, il a été sympa, Super-Armando, il m’a couverte! En fait je suis sûre qu’il a eu peur d’avoir des problèmes lui-même! Il m’a suppliée de ne faire aucun bruit et mieux encore! Il m’a dit qu’il ferait sortir lui mon peintre quand il aurait fini!  Si je veux faire venir un amant, je saurai vers qui me tourner héhéhé! Ça s’appelle refiler le peintre!

Et nous avons déménagé. Enfin quand je dis “nous”, en fait, c’est faux! J’AI déménagé car Jmarc, mon cher et tendre époux, était à Berlin pendant ce temps là! C’est sûr que c’est plus pratique quand on déménage d’être sur place quoi! Donc j’étais seule…Enfin non, pas toute seule, j’exagere! Ooooh! Cette façon d’avoir besoin de transformer la réalité! Nooon, bien sûr, j’étais entourée, très entourée même… ben oui: avec Adam, Liora et Solal! Ça faisait vraiment tout le tour tiens! Forcément, ça change tout! Alors effectivement, si on avait pris le service “faites tout” avec les déménageurs, ça aurait peut-être été plus facile. Mais non. On s’est dit: autant faire nos cartons tout seuls, comme le nouvel appart est plus petit que l’ancien, au moins, on aura fait du tri avant… en théorie quoi! Parce que la vérité, c’est que Jmarc a accepté de se debarasser d’une paire de chaussures blanches, il a fait ses cartons et il a decrété qu’il avait fini: ceux des enfants, de la cuisine, des affaires de ski… ben non il n’avait pas le temps le pauvre, puisqu’il allait à Berlin!! On a vécu 3 semaines avec des cartons dans notre salon. A chaque fois que je tournais le dos, Solal vidait un carton, Liora sortait ce que je jetais dans la poubelle en me disant qu’elle jouait encore avec cette poupée sans cheveux et Adam me hurlait dessus car je ne lui avais pas demandé son avis avant de décider de déménager… un très grand moment! Je pense que je ne suis pas passée loin de la crise de nerfs… et du divorce!!

Le jour de son depart à Berlin, alors que je me rongeais les ongles en me demandant comment j’allais boucler l’appart, gérer les travaux, m’occuper correctement des enfants, préparer le récital de violon de Liora… le récital de violon pffff, bref, du fond de l’ascenseur, au moment de la fermeture des portes et alors que je le regardais avec des yeux plein d’angoisse, JMarc m’a adressé un grand sourire et m’a dit cette phrase qui restera dans les annales des phrases de Jmarc: “Profite bien”. Voila. Tout est dit! J’ai déménagé. Une semaine de kiffe integrale! Ouahouuuu!!!!! La foliiiiieeee! J’ai troooop profité!!

Bref, le jour J est arrive!  Marianne (merci, merci, merci!!!!!) m’a pris Solal à dormir la veille quand elle a vu que je n’etais pas loin de craquer.

Mes déménageurs ont du attendre 30 minutes dans le couloir car ils sont arrivés avant 9heures du matin et la règle c’est la règle: personne avant 9h dans les ascenseurs de service…! Meme s’il n’y a personne! Et fin du travail a 17h quoi qu’il arrive, où qu’ils en soient… comme ça on n’a pas la pression du tout c’est sûr! Et qu’ils n’oublient surtout pas de garder leurs etiquettes collées sur leurs vêtements pour qu’on sache qui ils sont. Ca me choque assez souvent la façon dont les ouvriers/déménageurs sont traites par les immeubles…

Mes demenageurs etaient tres sympas et efficaces! Ils avaient tout fini a 17h, youpi et étaient prêts à tout emporter dans l’autre appart le lendemain. J’aurais pu etre detendu à ce stade. J’aurais pu… Mais je ne l’étais pas.

L’agent immobilier (broker) qui s’etait occupée de nous trouver un repreneur pour notre appartement m’a mis une pression d’enfer. Les gens qui arrivaient après nous dans l’appart que nous quittions avaient exigé que nous soyions partis à minuit le soir-meme… ok. Ils louaient pour 8 mois le temps de faire des travaux dans leur propre appart… je me suis dit que pour 8 mois, j’aurais probablement squatté dans un one-bedroom plutot que de payer un loyer elevé mais bon. Chacun ses choix!… La nouvelle locataire voulait un appartement super propre au point que ma broker m’a lourdement suggéré d’embaucher une agence specialisée! Elle m’a envoyé plusieurs mails par jour pour insister sur le nettoyage…Euuuh,! Non mais ça va oh!! On est des gens propres! Je lave ma maison tous les jours!  Je me suis dit que notre réputation de francais me saoulait, car oui les francais sont reputés pour etre sales, je ne sais pas pourquoi! Et je me suis un peu enervée… mais quand meme, on avait laisse beaucoup d’argent dans la caution, JMarc, ce cher et tendre et solidaire JMarc avait peut etre signé un engagement quelconque dont il avait omis de me parler…bref, j’allais nous faire perdre la caution et tout le monde me detesterait arrrggghhh!!! Alors j’ai frotté la maison en long, en large et travers… et j’aurais pu etre detendue… mais non. Car dans les autres angoisses que j’avais il y avait… le Mystery Reader dans la classe de Liora pour lequel je m’etais engagée 3 mois avant!!! AAAARRRRGGGHHH!!! Alors bien sur j’aurais pu dire: je ne viens pas! Mais j’habite a NY! Et dans ma classe il y a des mères qui me font peuuuuur! Et une maitresse qui elle-meme leur fait peuuuuuuur!! Et 10 jours avant la date que j’avais acceptée, la maman deleguée m’a demandé le nom du livre que j’avais choisi pour approbation par la maitresse… j’ai evoqué le fait que ce serait bien si peut-être on décalait au lendemain, ou a la semaine suivante et que de toutes facons tous mes livres etaient dans mes cartons fermés avec du scotch à forte adhérence, et que je pouvais peut-être même échanger pour une autre semaine… hmmm this is NY! Quand tu t’engages dans un truc pour l’ecole, tu le fais! Sinon, tu es banni… de toutes mes requêtes, la seule qui a été acceptée a été de décaler ma “prestation” de 9h a 10 h le matin… petite victoire anyway! C’est là que je me dis que j’ai gagné en impact à l’école, c’est sûr! Je suis impressionnante!

Le jour du demenagement effectif, mes demenageurs et moi-memes sommes arrivés dans le nouvel appartement recouvert de 2 cm de poussière avec des ouvriers partout qui repeignaient les murs, et aucun placard accessible. Mes déménageurs m’ont demandé comment je voulais amenager l’espace, je me suis mise à pleurer. Je n’avais pas honte du tout: pleurer devant des ouvriers parce qu’on emménage dans un nouvel appart à Manhattan pas encore terminé: c’est fait. Mon « Super » est arrivé. Sans frapper pour ceux qui suivent… Armandoooo. J’etais donc en pleurs au milieu des ouvriers et des demenageurs: passer pour une hysterique dans son immeuble: fait.

J’ai dit aux déménageurs de ne déballer aucune boite et de poser tout la ou ils pouvaient.

Nous avons donc dormi dans ce chaos poussiereux avec cuisine et salles de bains inutilisables!

IMG_0569

Je n’ai pas fermé l’oeil de ma première nuit. Le lendemain, je ne savais plus où était la trousse de toilettes, j’ai juste trouvé la brosse à dents et le dentifrice Dora de Liora… que j’ai utilisés! Les enfants étaient debout à 6h! ils se sont rhabillés avec les vêtements de la veille, ni douche, ni brossage de dents, on est allés au café en bas se faire une orgie! J’ai repensé au poux de Liora et je me suis dit que si quelqu’un voyait qu’elle ne s’était pas brossé les dents et qu’elle portait les mêmes vêtements que la veille, j’allais vraiment avoir les services sociaux sur le dos! Et que peut-etre même que mon broker confirmerait que je n’ai pas fait un nettoyage professionnel de l’appart, qu’on m’enleverait mes enfants, que JMarc rentrerait de Berlin et qu’il n’y aurait plus que moi, seule dans un apart plein de poussière…aaaargh!!! bon ok après le café ça allait mieux! On est allés à l’ecole. Puis je suis allée rendre les clés à ma propriétaire qui était avec sa nouvelle locataire. Celle-ci etait venue avec 2 employes qui… faisaient le ménage! AAAAARRRRGGGHHHH mais il est propre mon appartement!!!!!! La nouvelle locataire pour 8 mois donc, etait en train d’exiger de notre proprietaire de deplacer des plafonniers dans la cuisine car elle estimait qu’ils éclairaient mal, de remplacer une porte de placard éraflée, de changer la TV de position etc.… et la propriétaire notait tout consciencieusement! Je me suis dit que les New Yorkaises etaient insupportables! Qu’on se ferait toujours avoir dans cette ville car on ne saurait jamais être assez arrogants… 8 mois! Ensuite, la nouvelle locataire qui m’a raconté sa vie et ne travaillait pas m’a demandé mes coordonnées si elle avait des questions. Et elle s’est tournée vers une 3eme employée qu’elle m’a presentée comme… sa « personal assistant »! Ben voilà! C’est peut-être ça la solution!! Moi aussi je veux une « personal assistant »!!!! Elle ferait les devoirs des enfants, se taperait le nettoyage de la classe et surtout, surtout, irait au cours collectif de violon de Liora… hmmm! Ma proprietaire a trouvé l’état de l’appart parfait (enfin on reconnait ma proprete!!!), et m’a libérée! Puis je suis allée chez ma voisine Wendy qui m’avait préparé un sac en papier et un grand imper pour me deguiser pour le mystery reader dans la classe de Liora! La maman déléguee de la classe m’a prêté un livre enoooorme dont je ne connaissais pas la moitie des mots: un instant je me suis demandée si elle ne m’avait pas tendue un piège en voyant que j’etais en passe de devenir la meilleure mère de la classe et puis j’ai repensé aux poux, aus dents pas brossées du matin, aux tentatives de decaler ma lecture aux enfants, et je me suis ravisée…

Cela fait maintenant un mois et demi que nous vivons dans notre nouvel appartement, nous n’avons presque plus de poussière, presque plus de cartons, presque plus de travaux, les enfants ne râlent presque plus et tout est presque redevenu normal. Un demenagament est toujours une epreuve, d’un bout de la terre à l’autre, je crois que je ne m’en serais pas sortie sans Liat, Steph x2, Marianne, Rachel et Wendy!

Alors chères mères de mon ecole, soyez prudentes, car je vous previens, je reviens dans la competition!!! Et quand je joue, c’est pour gagner héhéhé!!!!!

Vous nous manquez! On vous raconte notre vie, racontez nous la votre! On adore ça!

Ah et dernier message personnel pour Jonathan qui est persuadé que j’ai oublié son anniversaire pour la première fois en 34 ans! Sauf que Jo, je te l’ai dit Berlin-NY, pas ma faute ce loooong jetlag si connu entre les 2 villes et si le 5 decembre tombe le 6 a NY!! T’as qu’a habiter a NY, comme tout le monde d’abord!!!!

xoxo

J

Clean ou Explicit?

Par défaut

Chère famille de notre cœur et amis de notre cœur aussi,

Je râle souvent sur l’école et sur ce qu’elle demande au parents en terme d’implication et de présence ! Mais je ne lui rends pas assez hommage car parmi toutes ces choses pénibles que sont les explorations de citrouilles et les expositions de science suivies d’un sempiternel gouter…

IMG_5840
ou même les « family reading » , temps pendant lesquels nous sommes invités dans les classes pour… lire allongés par terre avec notre propre enfant (MAIS A QUOI CA SERT ??? ON NE PEUT PAS FAIRE ÇA TOUT SEUL TRANQUILLEMENT A LA MAISON QUAND ON LE VEUT ET DANS UN VRAI FAUTEUIL plutôt que de devoir être dans la classe une fois par mois de 9h30 à 10h30 ?????…oups ! J’avais dit que je parlais des choses positives !) donc parmi toutes ces choses pénibles, il y en aussi d’autres choses géniales comme… le talent show !

Le talent show, c’est comme le spectacle du mini-club au Club Med en mieux ! L’école donne la possibilité à tous les élèves de 3rd, 4th et 5th grade (Ce2, CM1 et CM2) de se produire sur scène devant toute l’école, les parents, grands-parents, bref qui veut quoi, un soir de l’année !

Mais attention, comme tout ce qu’on fait à l’école, on prend les choses très au sérieux ! Tout est coordonné par le Comite Des Parents Volontaires pour cet évènement, (chaque évènement a un Comité, autant dire qu’il y a beauuuuucoup de Comités !!!), il y a plusieurs répétitions obligatoires, et plein de gens qui s’agitent des mois à l’avance : un ingénieur du son volontaire, un ingénieur des lumières volontaire, un cameraman volontaire et même des enfants volontaires pour encadrer tout cela ! La directrice ainsi que tous les membres importants de l’école sont présents pour l’occasion et installés au premier rang.  Bref, le « Talent Show », c’est le gros événement annuel de l’école qu’aucun enfant ne veut manquer, en tant que participant ou spectateur !

Les talents sont… très variés, voire surprenants… Il y a bien sûr des danseurs solos ou en groupe, des chanteurs, des musiciens, des danseurs de claquettes, des acrobates, des comédiens, des comiques et même des enfants qui font des discours ! Chaque numéro est limité à…1 minute 30, ouf !!

Tout comme le reste de sa classe, Adam était surexcité de participer cette année ! Il a choisi une copine de sa classe, fan de Justin Bieber comme lui (no comment) pour préparer une chorégraphie de longues semaines à l’avance! J’avoue que sur ce coup là, j’ai délégué à notre baby-sitter du moment qui était prof de danse, la réalisation de la choregraphie en question !  Pour une fois que les parents n’étaient pas cordialement invités à aider leurs enfants de sorte à ce qu’on voie de façon évidente une collaboration adulte-enfant….oui, ok, du positif on a dit, bref pour une fois que je pouvais ne pas m’impliquer dans un truc, j’ai sauté sur l’occasion !!

J’ai tout de même assisté aux répétitions, difficile d’y échapper, qui étaient vraiment très très très…longues ! Pendant l’attente, tous les enfants échangeaient sur ce qu’ils allaient faire et sur leurs differents choix de musique. Ils étaient très enthousiastes et bavards, jusqu’à ce que… ma voisine (toujours elle !) arrive avec sa fille et nous annonce que celle-ci allait danser sur… Starship.

Alors je ne sais pas si ca vous fait quelque chose si je vous dis «AAAATTENTION !!!  je vais danser dans une école publique sur ….. « Starship »,  talaaaaa »!!!! bon euuuh, moi perso, ça ne m’a fait aucun effet, alors je me suis vraiment sentie ridicule quand autour de moi, tous les enfants, y compris mon Adam, se sont mis à écarquiller grands les yeux, en retenant leur respiration choqués, leur main sur leur bouche… HEEEE ! HOOO !!!! On respire là!! Vous devenez tout bleus !! Euuh, j’avoue que j’ai un peu paniqué! C’est quoi l’histoire avec « Starship » ?? Ca fait peur ??  C’est trop long ? C’est un mot de passe pour annoncer qu’un vaisseau ennemi arrive ?? Caitlin ne sait pas danser ??? NON MAIS C’EST QUOI L’HISTOIRE???

Wendy, la mère de Caitlin, les a regardés un à un, avec une grimace et leur a dit sur un ton qui se voulait rassurant (même si je n’étais TOUJOURS pas rassurée…) : « Common guys ! We have the « clean » version ! » », c’est a dire « on a la version « propre » voyons! ».

The « clean » version … MAIS DE QUOI ELLE PARLE ??? ET POURQUOI PERSONNE NE M’EXPLIQUE ??? Euuuuuuh, quelqu’un aurait-il l’amabilité de m’expliquer pour que je puisse jouer avec vous au jeu de « on se fait peur » ??

Et c’est la que j’ai appris la vérité sur les chansons américaines !!

Car les chansons americaines ont un vrai et gros probleme dont nous autres francais n’avons jamais pris la mesure…elles ont des paroles qui veulent vraiment dire quelque chose !!!

Evidemment nous, depuis notre plus jeune âge, avouons le, quand on chante un truc en anglais, on le chante en « yaourt »! On ne comprend pas le quart des mots qu’on prononce, on remplace même certains mots par d’autres et surtout, on ne comprend rien au sens global de la chanson !

Mais à New York, TOUT LE MONDE comprend de quoi elles parlent, même les gamins de 5 ans! Ils comprennent ! Et tout même ! Les nuances et les sous-titres, rien ne leur échappe !! Ils connaissent toutes les paroles !

Là ou nous on fait « baby you’re my firework, « lalalalalaaa » »… eux, ils connaissent les mots qui remplacent « lalalalala ». J’ai d’ailleurs eu une ou deux fois l’occasion de me sentir vraiment ridicule quand je faisais semblant de chanter lalalalala… mais ça c’est une autre histoire !

(Ne cherchez pas Liora, elle n’est pas dans cette video, mais écoutez plutot et comme moi, attrapez quelques complexes…)

Bref, les chansons peuvent contenir des gros mots ou même pire, des mots interdits de prononcer pour nos enfants: drogue, alcool, sexe, pistolet…ah non, celui la il n’est pas interdit j’avais oublié… (pfff je suis désolée c’était trop facile…)

Les chansons peuvent donc être obscènes pour les délicates oreilles de nos délicats enfants !

Alors les gentils distributeurs ont trouvé une solution au problème social mais aussi économique bien sûr (ben oui, faut vendre quand même!!) que cela pouvait poser! Au lieu de demander aux chanteurs d’arrêter de chanter des chansons avec des gros mots ou des allusions obscènes, ils ont tout simplement enregistré et commercialisé deux versions pour la plupart des chansons :

_ une version appelee« explicit », la version originale, sans modification,

_ et une autre version dite « clean », c’est a dire nettoyée de toute nuisance sonore pour les oreilles chastes !

Dans cette seconde categorie de chanson, les mots inappropriés ont ete tout simplement effacés (voix remplacée par un instrument pour les parties délicates), ou rendus inaudibles en tant que tels (voix tellement modifiée qu’on ne comprend plus les mots pour autant qu’on n’ait été capable de les comprendre un jour)!

Apparemment, « Starship » continent plein de gros mots dans sa version originale, de vous à moi, je ne m’en étais pas rendue compte, mais bizarrement, je leur fais assez confiance ; Wendy avait donc acheté la version clean !

Ok, super, j’avais enfin l’explication ! Restait un autre probleme !! Comment distingue-t-on ce qui est « clean » de ce qui ne l’est pas ??? Tout simple en fait, quand on achète un disque sur iTunes pour ne citer que lui, il y a un encadré rouge avec écrit « explicit » dessus quand la chanson ne convient pas ou un encadré avec écrit « clean » dessus quand la version a été nettoyee !! Easy… a condition d’etre au courant quoi !

photo

Mais moi, depuis que je sais ça, je suis devenue une angoissée de la Play List ! Parce que je n’avais jamais fait attention avant à ce que je téléchargeais !

En France, je n’avais jamais même remarqué qu’il y avait des encadrés sur iTunes ! Allez avouez! Vous ne saviez pas non plus, si??

Bon alors quand même, parfois, j’avais de gros indices sur l’obscénité de la chanson : par exemple, la chanson de Lily Allen « Fuck You », je me doute qu’elle n’est pas appropriée ! Il ne faudrait quand même pas me prendre pour une débutante non plus ! Mais pour les autres ?? « Empire state Of Mind » ??? Je ne comprends pas un seul mot de ce que dit J-Zay dans la chanson ! Clean ?? Explicit ?? J’autorise mes enfants à la chanter à tue-tête ?? No idea !

Et depuis notre arrivée, je mets souvent la musique a fond dans mon appart quand les enfants ne sont pas la ! je ne fais absolument pas attention à ce que j’écoute ! Mes voisins doivent me prendre pour quelqu’un d’infréquentable !!

Et pire encore, en plein débat en France sur le mariage pour tous, qui n’en est pas du tout un de débat ici, je me surprends à avoir de gros stress ! Solal à qui j’avais prêté mon iPhone un jour a mis a fond la chanson de Katy Perry : « I kissed a girl « !! Ouaaaah ! Mais c’est clean ou explicit de « kiss » une « girl » ? Et est ce que ca dépend de qui fait le kiss ? Et il va ouù ce kiss en plus ??? Et est ce que je vais me faire dénoncer pour maltraitance si on me surprend en train de laisser écouter des chansons inappropriées à mon fils de 3 ans ???DES NŒUDS AU CERVEAU !!!

On va tous se mettre à Beethoven  oui, on va régler le problème vite fait !

Parce que Beetthoven, les paroles sont tellement plus simples :

Tatatataaaaaaaa tatatataaaaaaaaaa….

Allez, je vous laisse avec mon film amateur assez mauvais je dois dire (le cameraman volontaire était juste devant moi) du talent show d’Adam! 1 mn30 on a dit!! Vous allez résister quand meme!:-)

On vous raconte notre vie, continuez a nous raconter nous la votre ! On adore ca !

xoxo

I AM A NEW YORKER

Par défaut

Chers famille de note cœur et amis de notre cœur aussi,

Vous me trouvez plutôt absente ces derniers temps, vous pensez que ça y est, je suis blasée de tout et ne trouve plus rien d’intéressant à raconter, je suis devenue, enfin, une vraie new yorkaise qui court en leggings un gobelet en carton à la main en journée, et qui sort en robe de soirée, les cheveux trop-bouclés, perchée sur des stilettos pour enchainer les cocktails sur-alcoolisés le soir, enfin je veux dire a 17heures bien sûr ??

Et bien non ! Vous avez tout faux ! Je n’en suis pas là du tout du tout ! Bien au contraire ! Je me noie en pleine incompréhension, je n’ai jamais été aussi perdue depuis notre arrivée, mes journées sont occupées désormais à comprendre l’univers impitoyable des… collèges (appelés ici « Middle Schools ». Pour la compréhension du texte j’utiliserai d’ailleurs le terme américain, le mot « college » signifiant ici Université ! Ça m’a déjà pris un an de comprendre ça, c’est vous dire comme je couuuuule !!!).

Alors là, vous vous dites que je suis en plein délire, parce que mon fils aîné, aussi beau, brillant, intelligent, et fantastique soit-il (et plein de rhumatismes aussi, je rajoute ça pour ma belle-mère, tout va bien Janine, je garde le cote sépharade, même au pays du gefilte fish) bref, mon fils n’est qu’en 3rd grade, soit CE2, et donc, cela semble un peu prématuré de se renseigner sur les middle schools ?

Et j’entends aussi ma grand-mère me dire : « Comment ?? Mais vous allez rentrer bien avant qu’Adam n’entre en Middle School, n’est-ce pas ????????? » (Mamie est trèeeees moderne, parle anglais, et a aussi plein de rhumatismes !!!)

J’entends même Jean-Marc me dire : « Tu deviens vraiment trop américaine là! Parce que moi, tu vois, j’ai grandi a Montreuil, et j’ai réussi à faire de très bonnes études, alors tu te prends vraiment trop la tête là Julie, et puis ne passe pas trop de temps à l’école, ça ne présente vraiment aucun intérêt, et puis j’ai commandé 8 livres de maths pour les enfants sur Amazon hier, et puis il où est mon short blanc ?? Non mais c’est vrai quoi !!!! IL N’EST JAMAIS À SA PLAAAACE!!! ? » ….oups, je m’égare ! Vous sentez le climat de tension qui monte en moi ces derniers temps ??? AAAAARRRGGHHH !!!!

Car le sujet des écoles est VRAIMENT devenu plus qu’obsessionnel depuis quelques semaines !

Je tiens par ce post à m’excuser auprès de mes copines si patientes et si attentionnées que je pollue avec toutes mes questions, qui ne savent plus quoi faire pour me donner des réponses, qui sont si désespérées qu’elle me présentent à d’autres copines tout aussi patientes et dévouées…OUI JE SAIS JE SUIS SAOULANTE mais quand même, c’est quoi la stratégie a adopter avec toutes ces middle schooooools, ca valait bien le coup d’épouser un conseiller en stratégie tiens, AAAAAAAAAH ???!!!!

Pour que vous compreniez la situation, je vous renvoie au film « Baby boom », que vous aurez peut-être vu, dans lequel l’une des scènes se déroule dans un parc : deux mères enceintes discutent éducation. Elles surveillent deux jeunes enfants et parlent d’inscriptions dans des écoles d’excellence. L’actrice principale, Diane Keaton, leur demande quels tests leurs enfants ont du passer pour accéder aux écoles en question. Les mères la regardent, interloquées, puis éclatent de rire : mais voyons, elles ne parlent pas des enfants qui jouent, évidemment, mais de ceux…à-naître bien sûr !!!!… bon, je sais que je n’ai jamais su résumer un film, oui Maman, je n’ai pas changé !! Mais en gros vous avez compris l’idée ! Et le film a bien 20 ans !! Alors vous imaginez maintenant ?? Voilà où j’en suis ! Mes enfants ont 3, 7 et 9 ans et nous sommes déjà en retard, gloups ! Ca peut se rattraper vous croyez ??

J’ai d’ailleurs vécu une scène du même genre: une mère de mon école (sa fille était dans la classe de Liora l’année dernière) m’a dit que son fils de 3 ans rentrerait enfin à l’école l’année prochaine _ en Preschool (à quelques exceptions près il n’y a pas de vraie école avant 5 ans, grande section de maternelle quoi).

Elle était super excitée. J’ai pensé: « c’est clair, tu vas t’éclater, enfin de la liberté, pouvoir aller faire du shopping toute la journée, prendre des thés et des cafés avec les copines, faire tous les cours de Yoga que tu veux… », j’avais tort!… Elle n’était pas excitée d’avoir un peu de temps libre mais excitée qu’il commence enfin son éducation… (ah ??) mais elle avait un problème de logistique (ah oui, on en a toutes, choisir entre le cours de zumba et la réunion de parents d’élèves qui tombe en même temps… dur dilemme…) car dans la Preschool qu’elle avait choisie, les cours s’arrêtaient à… midi (ah mais tu as de vrais problèmes toi en fait !! parce que midi, c’est sûr que ca ne fait pas beaucoup de liberté tout ca !)… ah ben non. En fait, elle trouvait que ca ne faisait pas assez …d’éducation!  Il fallait donc qu’elle lui trouve d’autres cours de n’importe quoi l’apres-midi : maths, anglais, espagnol, échecs… tout ce qu’il faut pour un enfant de trois ans, normal quoi !

Alors moi, innocente et la bouche en cœur, toujours prête à aider mon prochain, je lui ai dit : « mais voyons, pourquoi ne l’inscris-tu pas dans la crèche de mon fils _qui a 3 ans aussi d’ailleurs_ et qui finit, lui a 18h00 ??? »… euuuh alors là, erreur !! ERREUR MAJEURE MÊME ! BIP-BIP-BIP !!! VOUS AVEZ FAIT UNE ERREUR !!!! VEUILLEZ RECOMMENCER !! (Pffff, erreur de débutante franchement : j’avais pourtant dressé la liste des sujets à ne JAMAIS aborder en public a New York : Religion, Sexe, Politique, Nutrition, Yoga… je rajoute donc : Donner un conseil à une new-yorkaise sur l’éducation de son enfant !!)

Sa réponse s’est faite en 3 temps : d’abord une grimace, puis un haussement de sourcils, et enfin un éclat de rire : « Non mais atteeeends quoi, c’est pas du touuuut le même curriculum les 2 écoles. Celle que j’ai choisie pour mon fils est juste bien meilleure en fait!…… « no offense » bien sûr » … Un ange passe.

Le « No Offense », c’est la phrase que tu utilises à la place de dire « je  viens de t’éclater, de te casser , de te mettre sur orbite mais surtout je ne voudrais pas qu’en plus tu te vexes là, alors « no offense » quoi!!! », c’est culturel : avant de faire une activité quelle qu’elle soit, n’importe quel organisme te demande de signer une décharge pour se protéger de toute attaque devant un tribunal en cas de problème, le « no offense » a le même rôle : c’est un peu la décharge de l’antipathique :  j’ai dit « no offense », tu ne peux pas décemment m’en vouloir de t’avoir dit que tu faisais vraiment des choix pourris pour éduquer ton fils! Maintenant, tu n’as plus qu’à vivre avec, voilà !

Bon, mais moi, je ne suis toujours pas américaine, et elle ne m’a fait signer aucune décharge avant de me dire ça, alors j’ai longuement hésité à lui mettre une baffe, pour lui remettre ses « offenses » en place!… mais on était dans la rue devant des enfants, je ne voulais pas en choquer un, et finir en prison… OMG !  Alors j’ai changé d’avis et j’ai fait ce que je fais toujours dans ces moments la : j’ai appelé JMarc et je l’ai accusé de brader l’éducation de notre fils de 3 ans qui ne faisait QUE du chinois et du Kung Fu dans sa crèche et qu’on ne se donnait pas les moyens pour nos enfants et qu’on était des mauvais parents….ce qui, si vous suivez, nous a menés de nouveau…au short blanc dont à ce jour, nous n’avons toujours pas retrouvé la trace! D’ailleurs j’en profite pour lance un appel a témoins : si parmi nos derniers visiteurs, certains ont retrouve de façon totalement inexpliquée un short blanc dans leur valise… IL EST A NOUS !!!

Non mais il faut quand même bien comprendre que les mères américaines sont des névrosées de l’éducation ! Le problème, c’est que depuis mon arrivée ici, j’ai découvert une chose : LA NEVROSE EST CONTAGIEUSE !!!!

Donc me voici atteinte de ce nouveau syndrome. Euuuuh… ça se soigne comment?? Ben ça ne se soigne pas en fait! Ca se transmet! D’où ce nouveau post!:-)

Comme je l’ai déjà évoqué, nous avons choisi le système public pour nos enfants. Même si j’étais complètement opposée à ce choix avant de partir, JMarc a su me convaincre, statistiques à l’appui qu’il existait d’excellentes écoles publiques dans Manhattan. Car aux Etats-Unis, tout est en ligne ! resultats aux tests, avis des parents, notation des professeurs, et meme des trucs plus fous pour nous autres europeens : ethnie, religion… la premiere fois, ça choque, et ensuite… on s’habitue. Je devrais m’inquiéter de m’être habituée vous croyez?? En choisissant notre école, nous savions exactement où nous mettions les pieds. Le niveau y est supposé excellent ! La seule difficulté pour y acceder est d’habiter dans la bonne zone.

Facile croyez-vous ? Pas tant que ça !! Dans la mesure où les immeubles de NY peuvent s’élever sur plusieurs dizaines d’étages et que les écoles ont des capacités d’accueil limitées, même si elles ont des tailles bien supérieures à ce que l’on peut trouver à Paris, pour dépendre d’une école, il ne faut vraiment pas se tromper de rue !

Donc nos enfants vont à l’école publique depuis le 1er jour, l’éducation y est totalement gratuite, contre une moyenne de…37.000 dollars en moyenne par an, meme si les meilleures écoles privées élémentaires se situent plutôt au-delà des 40.000 USD par an…, soit plus cher qu’une année de scolarite a Harvard, oui, oui (36.300 USD)!!

Alors pour répondre aux deux questions précédentes :

_non, nous ne savons toujours pas si nous allons rester ou rentrer au terme des quatre annees, mais ce qui est sûr, c’est qu’il faut arrêter d’attendre sans rien faire. C’est la raison pour laquelle j’ai decide de prendre les choses en main et de faire comme si nous restions (j’ai bien dit « comme si » Mamie !!!), en tout cas pour les applications pour les ecoles.

_ Et ensuite, non ça n’est malheureusement pas si prématuré car tout se décide tres tôt ! Et nous sommes juste dans les temps!

Dans les ecoles publiques, tout n’est pas parfait : il y a un double système pour entrer en Middle School :

_soit nous envoyons nos enfants dans les middle schools publiques dont nous dependons s’il y a de la place. Et malheureusement, nous dependons d’une treeeees mauvaise middle school, un peu du genre qu’on voit dans les films, avec armes et drogues a profusion ! D’ailleurs il y a toujours de la place car personne n’en veut ! Welcome in the Upper West Side !

_ Soit nous rentrons dans une middle school dite speciale, dont l’acces dépend directement des bulletins scolaires et des resultats obtenus aux tests de 4th grade, c’est-a-dire de CM1 !

Et oui, je dis NOUS car il s’agit vraiment de « NOUS ». Parce que vous croyez vraiment que c’est Adam qui fait des recherches tout seul pour comprendre comment ça marche ??? Cela dit, je devrais y songer, tout est bon à inscire dans son CV : « a ecrit un manuel sur le guide des middle schools à l’âge de 9 ans », je suis sûre que ca lui ferait des points pour intégrer l’une des meilleures Universités ! Etre parent d’un enfant en école publique, c’est un travail à temps plein.

C’est moins le cas dans le systeme privé plus opaque, plus  mais souvent plus simple :

_ opaque car les ecoles privees ne passent pas les memes tests que les ecoles publiques, elles sont des tests qui leur sont propres, comme ça, impossible de comparer les ecoles entre elles ! Vous imaginez si vous payiez vos 37.000 USD de frais de scolarite annuels et que votre école atteignait un score inférieur à une ecole publique ? Inacceptable ! Cela provoquerait un scandale !! voire des procès en chaine ??Elles ne peuvent pas décemment prendre ce risque!

_ plus simple car les ecoles privees vont souvent du CP a la Terminale : suppression du stress pour intégrer les bonnes midd les schools puis lycées, theorique assurance du niveau d’education…

mais parfois un environnement plus privilégié, … et quand je dis privilégié, je suis généreuse, ou plutôt non, pas assez ! Un copain dont les enfants vont à Dwight m’a raconté qu’une des familles de l’école arrivait chaque matin… en hélicoptere ! Les enfants habitent dans le Connecticut, l’helico atterrit dans l’heliport de la 42ème rue chaque matin, où les attend une voiture avec chauffeur… facile, normal, simple, efficace ! Over-rated le metro a New York ! Maintenant c’est l’helico !! il mettent moins de temps que certains enfants qui habitent downtown ! C’est un peu comme habiter à Deauville et scolariser ses enfants a Paris quoi ! Apres tout…

Bref, pour en revenir à l’ecole publique, puisque c’est ce que nous avons choisi, nos charmantes têtes blondes jouent quand même leur avenir, ET notre portefeuille dans leur test de 4th grade puisqu’évidemment, s’ils echouent, impossible de les envoyer dans le coupe-gorge d’à coté, il faudra les mettre dans une école privée (oui, j’ai bien dit 37.000 USD EN MOYENNE !!!). C’est la raison pour laquelle, dès les tests de 3rd grade (CE2), les parents mettent une pression folle sur leurs enfants pour qu’ils reussissent… En plus, le nombre de places etant limite dans les bonnes écoles, il y a une sorte de competition malsaine qui se met en place. En gros, on a 9 ans, mais on est en prépa !… c’est tres detendant comme atmosphere, si, si je vous jure !

Ma voisine que j’adore et qui est bien mieux infiltrée que moi, m’a prevenue : personne ne l’admettra officiellement mais 100% des enfants de 4th grade (CM1) prennent un tuteur pour les préparer au test de fin d’année ! « Ah bon ? 100% quand même ??!! Mais toi tu vas en prendre un ? » «  Moi?? Euuuh…je ne sais pas encore »… mais bien sur que si elle sait ! Elles savent toutes ! Nevrosées nous devenons toutes je vous dis !

Et moi la premiere donc puisque je suis déjà en train de repérer quelles middle schools permettent d’integrer les meilleurs lycees, ceux qui menent aux meilleures universites !!! I AM IN !

Alors finalement, vous avez peut-etre raison, je suis peut etre en train de devenir plus new yorkaise que je ne veux bien l’admettre, mais en y regardant de plus près, est-ce si mal ? Car c’est vrai que je critique souvent les new-yorkaises qui sont trop tout, mais dans le trop, il y a aussi incroyablement trop positives, trop dynamiques, trop partantes, trop impliquees, trop optimistes, alors si à la fin de notre sejour ici (Oui MAMIE NOUS ALLONS RENTRER UN JOUR !!) je pouvais leur prendre un petit peu de tout ça (elles en ont tellement, un petit peu moins ne changerait franchement rien à ce stade !!) pour le rapporter dans mes bagages avec moi, et que je pouvais le partager avec quelques françaises, je crois que j’en serais tres heureuse et que ça pourrait faire du bien à tout le monde, non !… no offense bien sûr !:-)

Vous nous manquez ! On vous raconte notre vie, continuez a nous raconter la votre ! On adore ca !!

xoxo

nb : pour compléter ce post, quelques statistiques interessantes ou amusantes, ou même effrayantes je ne sais pas, a vous de cocher :

Le prix des ecoles privees de New York a augmente au cours des dix dernieres annees de 48%, soit une croissance bien superieure a celle de l’inflation ou des revenus sur la meme periode !

Certaines ecoles sont des mini villes a elles-seules : l’école Trinity, par exemple (40.500 USD par an pour l’ecole primaire, mais pas de panique, pour ce prix la, la cantine est comprise !)  a 3 theatres, 6 studios d’arts plastiques, 2 terrains de tennis, une piscine et une autre consacree a la plongee… ca laisse reveur… je retournerais bien a l’ecole moi !

Alors la, vous etes en train de lever les yeux au ciel, voire les bras, voire de hurler en disant : non mais comment les parents peuvent-ils accepter de payer cela ??

“In the analysis, the reporters found that parents refrained from complaining, because they were afraid it would hurt their child’s standing or hurt the chances of their younger children receiving admission into the school.”

C’est a dire que les parents ne se plaignent pas pour surtout eviter de faire une “mauvaise reputation” à leurs enfants qui pourraient les empecher un jour d’integrer ces ecoles! … interesting n’est ce pas?

Vous remarquez que je ne parle pas du tout du Lycee Francais? Hehehe, vous ne croyez quand meme pas que je vais griller la reputation de mes propres enfants si un jour nous decidons que nous voulons y entrer voyons?? Je vous laisse chercher tout seul,encore une fois, no offense!!

re-xoxo

sources :

http://www.businessinsider.com/new-york-private-school-tuition-2012-1#ixzz2UbI0kCcx

http://www.harvard.edu/harvard-glance.

https://www.trinityschoolnyc.org/podium/default.aspx?t=143179&rc=1

http://www.nytimes.com/2012/01/29/nyregion/scraping-the-40000-ceiling-at-new-york-city-private-schools.html?pagewanted=1&_r=4&ref=education&

Mais oui mais oui, tout est permis!

Par défaut

Je conduis depuis que j’ai 18 ans, j’ai traverse tout Paris en long, en large et en travers, je me suis perdue absolument PARTOUT en voiture, tous les gens qui me connaissent en sont témoins, j’ai 3 enfants que j’ai emmenés a toutes leurs activités pendant 8 ans, j’ai fait la route Paris-Normandie des milliers de fois, pour preuve, je sais même ou sont les radars !! J’ai conduit avec 5 kilos en moins quand j’étais au régime, avec 5 kilos en plus a l’époque des chocolats et des galettes des rois, j’ai même conduit enceinte de 9 mois et 2 jours pour aller accoucher toute seule parce que mon mari croyait que je fantasmais sur l’idée d’accoucher (2 JOURS APRES TERME ???!!!! Qui ne croirait pas sa femme ????!!!!…bon ok, ca c’est une autre histoire…)bref JE SAIS CONDUIRE DANS TOUTES LES CONDITIONS !!!!!! ALORS POURQUOI JE LE REPASSERAIS CE PERMIS DE CONDUIRE ???!!!!

Cette conversation stérile, stupide et surtout inutile, tous les français qui arrivent a New-York l’ont a un moment ou à un autre (bon d’accord, peut etre pas toute la conversation, mais disons une partie quoi !) !

Et pourtant c’est la loi !! Tout étranger qui vit aux Etats-Unis plus de 3 mois doit repasser son permis dans le pays : si vous n’avez jamais passe le permis américain, vous n’avez pas votre permis et c’est comme ca !!!

En fait non, c’est même plus compliqué que ca ! En fonction des Etats, il y a des règles différentes !! Et ca n’est pas parce que vous avez votre permis dans l’Etat de New York qu’il est valable en Floride !!! Bref, c’est N’IMPORTE QUOI ce pays a tiroirs !!!!!

Alors après il y a des astuces auxquelles je n’ai pas forcement tout compris ! nos copains qui ont vécu au Canada ont pu obtenir un permis canadien car il y a une équivalence! Et ensuite, ils ont déménagé dans l’Etat du New Jersey qui est compatible aussi…enfin j’ai rien compris mais en déménageant 3 fois dans des Etats plus ou moins attirants, ça peut marcher, …bon a priori, le plus simple et le moins onéreux c’est quand même de le repasser ! Et pas juste le code, hein ?!!! Touuuut le processus depuis le début !!! Code, conduite et comme ils aiment bien faire plus que tout le monde dans ce pays, ils ont même rajouté un cours de 5 heures entre les deux (qui s’appelle d’ailleurs bêtement « le cours de 5 heures » : on ne sait pas très bien en quoi ca consiste avant de l’avoir fait, c’est …le cours de 5 heures quoi…)!!!

Bref, JMarc et moi avons décidé que comme j’avais plus de temps (comment ca j’ai du temps ?? je suis en même temps un cursus de CP, ET de CE2, ça ne compte pas ça ?? grmfff…), je m’y collerai la première pour débroussailler la situation !

Car passer le permis, comme tout le reste ici, c’est compliqué !

Tout d’abord, grâce a Catherine C. j’ai su qu’il ne fallait surtout pas dire qu’on possédait un permis français sinon celui-ci pouvait nous être confisqué !!! Oups, alors là le coup de mentir à un officier fédéral, c’est juste très très détendant ça pour moi (c’est passible de combien d’années de prison ca ??)!!! Et si il insistait ?? Et si il voyait très bien que je conduisais SUUUPER BIEN : « Vous, vous avez la tête de quelqu’un qui est allée accoucher toute seule en voiture !! Je suis sûr que vous avez votre permis !!!…AAAARRRGGGHHHH !!!

En plus, en mentant collectivement, on humilie un peu la France, il faut bien le reconnaitre : non mais franchement : comment voulez vous que nous ne passions pas pour une population sous-développée si tous les français qui se présentent sur le territoire américain prétendent ne jamais avoir entendu parler du permis en France : une voiture ???? Ah non non je ne sais pas du tout ce que c’est ?? pfff aucune idée !!! Vive l’Amérique !! Le pays où on peut en voir et même en conduire !! …Ridicule !!

Bon cette inquiétude était infondée : personne ne m’a posé la question, du moins directement ! Et puis si c’était arrivé, j’aurais attaqué celui qui me l’aurait posée!! C’est personnel et discriminant non de demander ça non???

Ensuite, avant même d’avoir le droit de pouvoir se présenter au bureau des permis, il faut montrer des tonnes de preuves d’identité, chaque preuve équivalent à un certain nombre de points et le nombre de points requis étant de 6 ! Alors ça n’a pas l’air beaucoup comme ca 6 points, mais en fait, c’est enooooorme !!! Pour des gens comme moi qui n’existent pas tellement ici : rien à mon nom, visa d’épouse de Monsieur…, ça devient un véritable casse-tête ! Ma copine qui est dans la même situation que moi a mis un an à passer cette stupide première étape !

Alors forte de son expérience, j’ai pris les choses en mains différemment ! Mon visa me permet de demander un numéro de sécurité sociale (ce qui n’est pas le cas de tous les visas) et ce numéro vaut a lui tout seul 3 points !!! Ensuite, mon visa et une carte de crédit a mon nom et le compte était bon ! Hourra !!!

Une fois le dossier complet, il faut se rendre dans une sorte de « centrale du permis» et…faire la queue !! Qui peut être treeeees longue, plus particulièrement en été m’a-t-on dit ! J’ai eu la bonne idée de venir en février !

Un jour ou il faisait froid, moche, ou je ne ressemblais a rien, d’humeur pantoufles et jogging les cheveux en pétard, je me suis dit que c’était le jour idéal pour ne voir personne et sauver la journée en m’inscrivant! Je sus arrivée a l’accueil la bouche en cœur en leur disant :  « Helloooooo !!!! Je viens pour m’inscrire pour le permis, voici tous mes papiers : 6 points juste !! Si, si, vous pouvez recompter !! »…pas de réaction ! Le guichetier m’a répondu sans même me regarder « pour passer le test, c’est la queue là-bas » « Ah ben non ! Pas le test ! Je n’ai pas encore révisé !! Non, non, moi je viens juste pour m’inscrire !! »… «  On n’inscrit personne Madame! On passe directement le test du code par là-bas et on donne tous les papiers en le passant! » ! Ah… ça, ça n’était pas prévu…Bon, après une brève analyse de la situation, j’étais déjà là,  je n’avais rien prévu, j’étais en mode « grosse flemme », alors je me suis dit : allons-y ! J’ai pris le manuel, je suis allée me mettre dans un coin de la salle et j’ai commence a réviser…en prenant des notes ! oui je sais, c’est ridicule, mais j’étais stressée ! J’avais mon traducteur a portée de mains car je ne connaissais pas la moitie des mots ! Quand le feu passe au vert…the light ?? the fire ?? ah non ! « the signal » pffff, la vitesse autorisée en miles par heure, la quantité d’alcool en onces…encore piégée !!! aaaargh !!! Bon, j’avoue, je l’ai lu pendant 2 bonnes heures ! Puis je me suis mise dans la queue, celle du test cette fois !

Après une autre heure d’attente, je suis arrivée au comptoir du test, j’ai enfin pu donner tout mon dossier complet, fière d’être arrivée jusque là…même si je n’avais encore rien passé ok ! La responsable a contrôlé ma vue…ok ça c’était facile puis…m’a demandé de me mettre devant son appareil photo !!!! Alors là pas du tout ! Mais alors pas du tout du tout !! Non mais vous avez vu ma tête aujourd’hui ?? C’est pour ça que je suis venue d’ailleurs ! Pour être sûre de ne croiser personne et que personne ne me croise !! Vous ne croyez quand même pas que je vais poser maintenant, sans un minimum de préparations pour une photo que je vais garder toute ma vie sur mon permis?? Si ??…ah ben si alors pfffff… journée loooooose je vous dis !!!!!! Elle m’a regardée d’un air étonné, a haussé les épaules et a pris ma photo…on ne se refait pas hein !! DONC note pour les prochains a passer leur permis : Ne pas y aller un jour LOOSE!!

Ensuite je suis rentrée dans la salle d’examen, dont les gens entrent et sortent en permanence : aucun temps requis pour remplir son QCM d’une vingtaine de questions, sans piège. Pas si compliqué en fait le code ! A condition d’avoir le vocabulaire ! Moi j’ai fait l’erreur de réviser sur un livre en anglais et de passer le test en français et c’était un peu plus compliqué, si c’était à refaire, je passerais dans la langue dans laquelle j’ai révisé ! Je ne me suis pas trop posée de questions sauf sur celle qui demandait la nature du délit si on insultait un autre conducteur …pfff alors la je n’en savais vraiment rien ! Et puis je n’insulte personne moi !

A la fin du test, un type a corrigé ma copie devant moi, m’a marmonné un « you passed » et m’a envoyé finir les démarches administratives dans le hall principal! J’ai hésité à lui demander si on ne pouvait pas repasser la photo…mais il était passé à une autre copie pffff.. J’ai paye un petit quelque chose, pas grand chose, je ne me rappelle plus combien et j’ai reçu le papier attestant de ma réussite !! YEAAAAH !!!! J’ai commence à appeler ma mère, ma sœur, mes copines pour leur dire que j’avais eu mon code…tout le monde s ‘en moquait ! Bon, ok je sais, a 34 ans, avoir son code, ca n’est pas exceptionnel MAIS QUAND MEME, j’avais mon code quoi !!

Ensuite, étape 2 : cours de 5 heures…bon alors c’était le moment de se pencher sur la question : c’est quoi ce cours qui n’a pas d’autre nom que celui la ?? J’ai réservé dans une école derrière chez moi un créneau de 9h00 du matin a…14h pour le cours en question, gloups ! C’est long 5 heures en fait!

Je suis arrivée dans une salle pleine de fauteuils à bascule hyyper confortables ! Nous étions seulement 5 élèves dans la salle, des américains, plutôt jeunes…et MOI ! Puis est arrivé notre professeur : un très très très vieux monsieur, qui a passé les 5 premières minutes du cours à poser sur son bureau une a une et avec une extrême délicatesse …des petites voitures, comme celles de Solal : bleues, rouges, vertes…(????!!) Puis il s’est assis, nous a observés longtemps sans un mot  et a ensuite passé les 15 minutes suivantes à se présenter : et quand je dis se présenter je suis sympa ! Il nous a raconté TOUTE sa vie et ne nous a rien épargné! Il était retraité des postes (je sais maintenant, grâce a mon cours-des-5-heures comment fonctionne le tri dans une poste américaine…passionnant !!!), mais aux USA on n’est jamais vraiment retraité, il avait besoin d’argent, se sentait encore jeune…no comment… et a donc passé l’examen pour devenir prof-des-5-heures (bon je ne suis pas vraiment sûre du statut « prof-des-5-heures » mais quelque chose comme ça quoi…!!). Ensuite il nous a demandé de nous présenter ! Mon voisin de chaises avait passé son permis dans un autre Etat, avait déménagé dans l’Etat de New York il y a 3 ans mais n’avait pas réactualisé son permis dans les temps et devait donc tout repasser…Lui et le prof ont débattu un certain temps je dois dire sur le fait que ce soit ou non une bonne décision… hmmm j’avais peur que ce cours-des-5-heures ne s’appelle d’un seul coup cours-des-6-heures…!!! Puis une fille derrière moi s’est présentée…je ne l’ai pas bien vue, mais je l’ai parfaitement entendue quand elle parlait…ou plutôt criait !! Elle commençait toutes ses phrases par « SIR YES SIR! »! Euuuuh, je n’ai pas tout compris à ce qu’elle a raconté mais j’ai juste compris qu’elle était Marines dans l’armée…ce qui a donné a notre Prof-des-5-heures l’occasion de nous faire un loooong laïus sur la brillante armée des Etats-Unis d’Amérique et sur la chance que nous avions d’être si bien protégés dans notre belle nation…GOD BLESS AMERICAAAAA…j’étais en transe, prête a faire le salut au drapeau en entamant l’hymne national… mais sinon le rapport avec la conduite, les voitures, tout ca quoi ?? Aucun ??  Ah ok ! Bon je commençais a comprendre tout l’intérêt du confort des fauteuils…voire a m’assoupir… quand un SIR YES SIR m’a ramenée tout de suite à la réalité ! GOD BLESS ma voisine de derrière…

Apres tous ces échanges passionnants et passionnés, le prof s’est rappelé ce pourquoi nous étions là et nous a projeté un film de 2 heures…et quel film !! Imaginez que vous êtes bloques devant un film de très mauvaise qualité pendant 2 heures, comme le temps peut passer lentement, une sorte de reportage sur les années 80, voire 70… c’est bien simple, le présentateur était David Hasselhoff, oui, oui, parfaitement, l’acteur d’Alerte à Malibu HIMSELF auquel il ne manquait que le short rouge, pour rendre le film un peu intéressant !

Le film mettait en scène des accidents de voiture et ce qu’il fallait faire pour les éviter, tout ceci sur fond de musique de Supercopter ! Du haut de mes 34 ans, je n’avais JAMAIS vu aucune des voitures présentées dans le film : elle etaient toutes munies de looooongsnez et de looongs coffres, les acteurs portaient des pattes d’eph, des moustaches et des coupes a la McGyver : court devant et long derrière, MAIS C’EST QUOI CE FILM ???  Et surtout…COMMENT PERSONNE N’A EU L’IDEE DE LE RAFFRAICHIR UN PEU ?? Deux heures de crash de voitures au ralenti…un grand moment de cinéma américain !!

J’ai repris vie avec l’arrivée du générique…répit de courte durée puisque le prof a repris son « cours »…Sur un tableau, il a tracé des lignes pour représenter des routes et nous a attribué à chacun une petite voiture qu’il a mise en situation pour nous…un cours de grande section de maternelle je vous dis ! Alors Julie, vous aurez la voiture bleue : si je suis au carrefour et que je tourne a droite, dans quelle file dois-je me mettre ? Et vous la militaire-qui-criez, votre voiture rouge, elle tourne où ? « SIR NO SIR, ma voiture c’est la violette SIR ! » oups, pardon « SIR YES SIR, ca n’est pas grave SIR »… vraiment très très stressant ce cours!!

Bref, 5 heures de tout et n’importe quoi, j’ai compris pourquoi le cours portait ce nom et aucun autre, c’était juste indescriptible ce qui s’est passé dans cette salle… et j’ai eu mon certificat ! Youpi !!

Bon allez encore la dernière étape, la conduite ! On m’a expliqué que je pouvais aller passer le permis par moi-même, avec ma propre voiture ou celle d’un ami a condition que l’ami en question me conduise a l’examen et qu’il ait en sa possession un permis américain…bon, j’avais déjà trouve une bonne excuse pour JMarc de ne pas m’accompagner ! Ou alors je pouvais prendre un forfait cours d’1h30 avec un vrai prof, voiture et examen…ce que j’ai pris évidemment !

Je n’ai rien dit à personne, ni à JMarc, ni à mes copines…je me suis pointée le jour dit devant l’auto-école…Apres quelques instants, une voiture franchement pourrie s’est garée devant moi, un type en est sorti et m’a dit : « c’est vous que j’emmène a l’examen aujourd’hui ??…hmmm euh oui, mais elle est ou la Peugeot 205 propre et brillante avec écrit auto-école dessus que je suis censée conduire pour le cours ?? …le type m’a ouvert la portière conducteur et m ‘a dit « après vous »…gloups ! C’était bien ce que je craignais ! Au moins, après 2 heures de film, je me sentais moins dépaysée par l’aspect de la voiture…en revanche pas par sa propreté : il y avait des paquets de chips entamés dans la portière conducteur, des grigris accroches au rétroviseur, des tonnes de saletés par terre, le tableau de bord était poussiéreux….aaaaarghhhh !!! La honte !!! Il allait dire quoi mon examinateur !! On peut être recalé pour voiture non entretenue ?? J’ai hésité à lui suggérer de faire un peu de ménage avant de partir ?? Même un tout petit peu….. Et puis il m’a dit qu’on était pressés alors j’ai laisse tomber…

La première question  qu’il m’a posée a été : alors ca fait quoi de devoir repasser son permis après toutes ces années à conduire en France ?…piège ?? Pas piège ??? J’ai souri bêtement, je ne savais plus à qui dire quoi ! Il a enchainé en me demandant si j’avais déjà vu une voiture automatique ! OHHHH !!! JE VIENS DE FRANCE !!! ON N’A PEUT ETRE PAS DE PERMIS MAIS ON A DES VOITURES AUTOMATIQUES, faut pas pousser quand même !!!

Il m’a demandé de conduire jusqu’à Long Island, lieu où devait se dérouler mon examen. Je lui ai demandé quelle était la vitesse autorisée sur la route que nous prenions. Il m’a répondu : « c’est 55 miles par heure mais  vas-y roule, roule, je ne veux pas qu’on soit en retard, de toutes façons, personne ne respecte la limitation de vitesse!!!! »…..hmmm alors là, je l’ai regardé du coin de l’œil, il envoyait des textos avec son téléphone portable et j’ai commencé à avoir des doutes sur l’identité réelle de mon prof : peut-être que j’étais en train de me faire enlever sans même le savoir dans cette voiture pourrie et sale avec ce prof qui ne respectait même pas les limitations de vitesse le jour d’un test !! Et je n’avais prévenu personnnnne !!! Mais j’étais fooooolllleee !!! ok, c’est un peu poussé comme raisonnement, mais ça pourrait arriver, non ??

Nous sommes finalement arrivés à Long Island dans un quartier…désert.
IMG_5151

Wisteria Lane sans les Deseperate Housewives ! Personne ! ni chien, ni homme, ni voiture !  Juste une succession de mini routes plus ou moins tortueuses et de panneaux STOP… il m’emmenait dans son repère et même si je criais personne ne pourrait m’entendre !!! AAAAArgh !!!!…ah ben nan ! En fait, ce lieu désert, c’était bien le lieu du test…bon ok, j’ai un peu exagéré, mais il n’était pas très crédible mon prof non ??

Il m’a expliqué qu’il y aurait 3 étapes pendant l’examen : rouler sur ces routes et bien marquer le STOP au STOP, voire le marquer 2 fois si le panneau est trop reculé par rapport a la route, OK, faire un demi-tour en 3 points, sans oublier de mettre son clignotant a chaque fois et de tourner exagérément sa tête, et faire un créneau en imaginant qu’une voiture était garée devant…même s’il n’y en avait pas …hein ???!!! !!! La mauvaise nouvelle était que toucher le trottoir était éliminatoire, mais comme il n’y aurait aucune voiture a-t-il ajouté, j’avais le droit de reculer autant que je voulais pour ajuster la position de ma voiture par rapport au trottoir, même de 20 mètres si nécessaire ! Non mais n’importe quoi !!! Quand ça arrive dans la vraie vie de faire un créneau et de pouvoir reculer de 20 mètres ??

Il m’a demandé de m’entrainer : je roulais tranquillement a droite, et il m’a dit que je roulais trop a droite ( ???), et qu’il fallait conduire en imaginant qu’il y avait des voitures garées le long du trottoir…même s’il n’y en avait aucune bien sûr !! …de plus en plus aberrant!!! Et pas trop au milieu non plus car il fallait qu’une voiture en contre-sens puisse arriver ! Mais il n’y a personne a contre-sens !! Je le verrais si c’était le cas !! La route est droite et loooooongue!! Drôle de simulation…

Bon il était temps de passer le test ! Le prof a repris le volant pour m’emmener dans le bon quartier. Pour se diriger, il se servait de son téléphone portable qu’il tenait d’une main, le volant de l’autre …Toujours aussi étrange ce prof ! IMG_5152

Nous nous sommes mis dans la ligne d’attente des voitures ! Mon faux-prof est sorti de la voiture et a collé un autocollant sur son capot avec écrit « Auto-Ecole » ! Il m’a dit que sinon les examinateurs râlaient…bon ça n’était plus le moment de chercher à comprendre: il fallait se concentrer !! On a attendu une vingtaine de minutes pendant lesquelles je lui ai demandé de me dire tout le vocabulaire que je ne connaissais pas : comment dire créneau de 3 façons (je ne me rappelle que de : « pull over »), demi-tour (3 points turn! Il m’a expliqué que le test allait durer exactement 5 minutes et qu’il était le même pour tous… j’ai soudain compris pourquoi les chauffeurs de taxi ne savaient pas conduire ! Ils ont appris, comme moi, dans Wysteria Lane, en imaginant des voitures et des piétons autour d’eux et en prenant mon prof pour leur leçon…dur dur le passage à la réalité ensuite…

Mon tour est enfin arrivé : mon pseudo-prof est sorti dans le froid et l’examinateur s’est assis à la place du passager, il a pris mes papiers, m’a demandé si j’étais française puis m’a demandé de rouler…je tremblais de tous mes membres et transpirais !! et si je le ratais ???!! J’ai tout reformulé pour être sûre d’avoir bien compris ! J’ai fait un créneau de compétition, et j’ai même fait attention aux voitures imaginaires où qu’elles se trouvent! Il parlait peu mais, pas de chance, m’a quand même demandé ce que j’avais comme voiture en France…oups !!! Encore un piège!!! J’ai activé tous mes neurones : je pouvais toujours répondre et dire que c’était mon mari qui conduisait…et alors que ma dernière voiture en France était une Nissan, j’ai répondu : « une Peugeot » ! Alors là, je n’ai aucune mais alors AUCUNE idée de la raison pour laquelle j’ai répondu ça : première possibilité après analyse : j’étais française, je ne voulais pas le décevoir, il me fallait une voiture française ! Mais au fond de moi, je crois que ca m’a tellement stressée de repasser ce permis américain que je me suis complètement transportée 15 ans en arrière, quand je m’entrainais à conduire sur la Peugeot 205 de mes parents!! pffff ridicule je vous dis !

Le test a duré comme prévu 5 minutes… et je dois dire que je n’ai pas brillé ! Mais j’ai quand même réussi, yeaaaaah !!!!!!

Quelques jours après, j’ai reçu par la poste ma première preuve que j’existe vraiment dans ce pays : mon permis de conduire ! Un peu décevant d’aspect, c’est finalement un vulgaire morceau de papier sur lequel la seule chose qui prouve qu’il est vrai est… le scan de ma photo pourrie ! Merci bien !! Mais je m’en fous, désormais, j’existe dans ce pays, j’ai un papier pour le prouver et si on me demande si j’ai un document établi par une administration américaine, je serai en mesure de répondre : SIR YES SIIIIR !!

xoxo

COLD is the new HOT!

Par défaut

Nous sommes de très grands fans de ski !!! C’est bien simple, nous adorons !! Enfin surtout moi, JMarc s’y est mis un peu tard et il est vrai que dans les Alpes, quand il fallait faire un choix entre nos copains champions de ski, fans de bosses et de hors piste, et  les restaus d’altitude au soleil avec un vin chaud, JMarc a souvent fini avec le vin chaud! Mais quand même, il aime bien ça le ski ! Et moi je suis fan ! Donc quand nos amis nous ont proposé de partir skier avec eux pour le week end de Martin Luther King, on a crié HOURRA !!!! Le ski a New York, même pas peur !… Enfin presque pas peur parce que moi, il y a un seul truc que je crains vraiment, c’est le froid ! Et quand Stephanie M m’a dit que l’année dernière, Stephanie C avait des stalactites sur le nez quand elle était arrivée en bas des pistes, je me suis un peu stressée…

Alors comme toute femme stressée fait dans un pareil moment, j’ai agi :  j’ai fait fonctionner l’économie du pays en dépensant une fortune en équipement : cagoules intégrales, masques intégraux, collants en laine, sous-vêtements de sous-vêtements…et tout ça en ayant une très forte pensée émue pour mon pote Décathlon qui n’a toujours pas eu la bonne idée de s’implanter par ici…

Bon, comme d’hab, j’ai fait croire a JMarc que c’était de vieux vêtements retrouvés au fond des valises de ski qu’Oshrat m’avait donnés il y a longtemps (on ne change pas un alibi qui marche n’est-ce pas ?? et il faut bien que le materiel vienne de quelque part!!!), et comme d’hab il a fait semblant de me croire, ça partait bien !

On a loué une voiture et en 3 heures et demi, nous sommes arrivés a Stratton, petit village perdu dans le Vermont !

Ce qui nous a étonnés en premier, c’est que généralement, dès qu’on commence à monter sur la moindre petite route de montagne, Liora vomit, or là…rien ! Normal, on s’est dit, il n’y a pas eu de route de montagne !!! Mais alors comment avons-nous fait pour monter ?? Réponse : On n’est pas montés ! Parce que Stratton, c’est a….571 mètres d’altitude !!! Et qu’au sommet de la montagne on est a…1.181 mètres d’altitude, donc oui, Stratton c’est bas ! Mais pour 3 jours, Stratton, c’est top!!

Bon, a part le prix, on s’est dit que le ski, ça ne pouvait pas être tellement différent aux Etats-Unis du ski en France…erreur majeure !!

Pour commencer, le service !

IMG_5098 IMG_5097

Stratton, une seule rue, quatre magasins, et à 8 heures du matin, 80 personnes de 15 à 80 ans habillés de manteaux rouges avec « Stratton » écrit dessus qui sautent sur les touristes perdus (ou pas d’ailleurs) pour les aider ! Un peu comme l’arrivée au Club Med en fait…ils pourraient même taper des mains et chanter agadoudoudou, sauf que là c’est tous les jours le 1er jour du Club Med ! C’est bien simple, un matin il n’y avait pas grand monde, les mecs se sont presque battus pour m’aider…alors que je n’avais besoin de rien !!! Bon, je me suis forcée a poser une question, « euhhhhh, les pistes c’est par où ?? Ah vous êtes en bas de la première piste donc c’est là, ben merci, hein, au revoir !! And Stay warm ! » Ah oui, « stay warm », c’est ce qu’il faut dire en quittant quelqu’un quand il fait froid, et « stay cool » en été quand il fait chaud et quand il pleut, si vous avez bien suivi, les gens disent…ben « stay dry »!!! Pfff et quand il ne se passe rien, que le temps est parfait, on pourrait croire qu’ils vont être embêtés, bloqués, miiiiiince, qu’est ce que je pourrais dire ??? Alors ils ont inventé une phrase que personnellement je trouve absolument magique, la phrase passe-partout, celle qui s’adapte a toute éventualité : « Have a good one »!! La phrase qui, si tu arrives à la caser dans la conversation, montre que tu es un vrai, un pur américain !!!

Bref, donc pour revenir a Stratton, et les petits bonhommes en rouge, la bonne surprise, c’est qu’on peut les trouver partout !! Même en haut des pistes, et sous chaque plan du domaine, celui devant lequel normalement tout skieur passe 2 heures a se demander si il commence par le versant sud ou la 3eme vallée. Et bien a Stratton, sous ce plan, il y a 1 voire 2 mecs en rouge pour réfléchir au chemin a ta place, et on a testé dans toutes les conditions météorologiques : ils ne bougent pas !!! Alors là tu te dis ouhlalaaaaaa, s’il y a autant de mecs pour nous diriger, ça doit être une station énoooorme !!!! Il doit y avoir un risque de se perdre, de se tromper de vallée, ça doit être compliqué quoi !!! Et ben non ! Parce que à Stratton, il y a un seul versant de montagne pour descendre et…toutes les pistes arrivent au même endroit,  là où les 80 autres bonhommes en rouge t’attendent ! Bref, tout ça pour dire que à Stratton, tu ne te perds JAMAIS !
IMG_5057 IMG_5081

Ensuite, les pistes : elles se déclinent en 4 catégories : rond vert (décrites sur le plan comme : « les plus faciles »), carré bleu (« Plus difficiles »), un diamant noir (« les plus difficiles ») et double diamant noir (« experts only » ouaaahhhh le mur suisse on s’est dit !!)

Déjà la description nous a fait sourire : ils réussissent a mettre le mot « difficile » partout ! Quelle que soit la piste que tu descends, tu réalises un exploit ! Bon, on a vite compris qu’en fait, les plus difficiles étaient d’un niveau rouge très très clair!!! (oups…sauf celle que tu as prise bien sûr Liat !!!!)… Mais attention, sans bosse hein ! Faudrait pas se faire mal non plus !!! Pas une seule mini boursouflure dans toute la station ! Et vous pouvez me croire j’ai cherché ! Pour ceux qui ont déjà eu la chance de skier avec JMarc, dont la phrase fétiche au ski est : « Mais il est ou le kiffe de skier quand il y a des bosses ou du verglas ??? », pour kiffer, il a pu laaaargement kiffer !!!

Parce que oui, l’autre truc surprenant, c’est qu’on est au nord de NY, il fait super froid et on pense qu’on va skier sur de la glace pure et finalement pas du tout : aucune plaque de verglas !!! Leur secret, c’est d’envoyer de la fausse neige régulièrement pendant la journée pour qu’il y ait toujours une couche fraiche sur laquelle skier.

IMG_5085

Je ne vous ai pas parlé des remontées mécaniques : télésièges et œufs. Comme en France en période de vacances, les files d’attente aux remontées sont…DEMENTIELLES mais contrairement a la France elles sont…. ULTRA organisées (comme tout en fait !!) : tout est manuel, et du coup il y a presque autant de gens qui travaillent dans les remontées que de gens qui attendent ! Les employé scannent à la main chaque forfait et font avancer les gens dans plusieurs lignes en leur demandant par eux-meme de se mettre par 6…et ça marche !!

IMG_5064 IMG_5065

Le truc incroyable pour qui a toujours skié en France, c’est que à un moment, dans la ligne, il y a un panneau STOP (pas une barrière, ni une chaine ni un tourniquet, non JUSTE un panneau STOP j’insiste !!!) et à ce  simple petit panneau STOP, toutes les files d’attente s’arrêtent, obéissantes et respectueuses en attendant des instructions precises ! Et là, il y a un mec (avec un manteau rouge pour ceux qui suivent) qui a forcement été sprinteur dans une autre vie, qui marche en long et en large toute la journée d’une file a l’autre ( !!!!!) et qui dit à quelle ligne d’avancer. Les gens se remettent en marche et arrivent…par 6 dans la file d’attente finale pour le télésiège. Et attention a celui qui tente de tricher,  hein JMArc!!!

IMG_5072 IMG_5073

Les files d’attente de ski, pour nous qui avons l’habitude du chaos, ça va, mais pour les américains, on sent que c’est une épreuve. Car il y a un truc qu’ils détestent par dessus tout, c’est la promiscuité !!! Or, dans une file d’attente au ski, on est toujours sur les skis de celui de devant, le bâton entre les skis de celui d’à côté et sous les skis de celui de derrière ! Et bien à Stratton, personne ne fait ça !!!!!sauf JMarc qui s’est fait insulter…à peu près a chaque étape du télésiège à chaque fois qu’il en prenait un (ou qu’il en descendait d’ailleurs !!!). En même temps, pour nous français qui sommes habitues à jouer des coudes, c’est dur de passer en mode: je ne double pas même si j’en ai 1000 fois l’occasion : c’est une lutte de chaque instant quoi !!

Dans le télésiège aussi, et même en seulement 3 jours il nous est arrivé des aventures  (oui oui on ne s’ennuie JAMAIS!!).

Ils sont tellement habitués au service (les doormen qui ouvrent les portes, les voitures qui s’arrêtent quand ils lèvent le doigt…_) qu’ils ne leur vient JAMAIS à l’idée d’abaisser la barre de sécurité. Et quand je dis JAMAIS, c’est VRAIMENT JAMAIS !! Je ne sais pas comment ils font s’il n’y a pas un français assis sur le même siège qu’eux ! Non mais sérieusement !! Si quelqu’un peut répondre à cette question, franchement ça m’intéresse de comprendre parce que nous, on a été les portiers de la barre de sécurité TOUT le weekend end !! On a même fini par se dire qu’il y avait un truc, une règle quoi, qui disait que le mec de gauche abaisse et le mec de droite remonte, qu’on ne l’avait pas lue mais que forcement elle existait et comme on était tout le temps a gauche, pas de chance on devait baisser… parce que bizarrement, remonter, ils font ça suuuper bien !! Tellement bien qu’ils font ça par surprise d’ailleurs au milieu du trajet du télésiège,  « hophophop, je t’ai bien surpris là mon p’ti gars, t’ as voulu baisser, regarde comme je sais remonter moi ! » comme ça ils sont suuuurs d’être prêts a l’arrivée! Nous, on a accepté d’avoir un peu peur la moitie du chemin, parce qu’on voulait se noyer dans la masse, et qu’avec JMarc dans les files d’attente qui glissait sur les skis de tout le monde on se faisait déjà systématiquement remarquer alors sur le siège même, on faisait plutôt profil bas… Alors avec la barre aussi il y a d’autres règles, mon copain Laurent peut vous en parler ! Parce que lui, même après 10 ans de vie a NY, il est quand même français, donc comme tout français qui se respecte, il a voulu descendre la barre une fois, et alors qu’il était lancé, un de ses charmants voisins a interrompu la descente de la barre avec sa main, l’a regardé droit dans les yeux, énervé, et a dit très fort avec insistance et en appuyant sur chaque syllabe « Everybody is ready ??? », d’un air de dire, « regarde mon coco, moi je fais rien, mais je vais quand même t’apprendre ton job de français baisseur de barre : c’est comme ça qu’il faut faire alors s’il te plait, respecte la procédure 434-b : avant de baisser la barre du télésiège, tu demandes si tout le monde est prêt !!! »

Les télésièges, on a des tonnes de choses à raconter dessus parce que étrangement, c’est là qu’on a passé le plus de temps pendant les 3 jours car à Stratton, il y a un phénomène mystérieux que nous n’avions encore jamais vu nulle part : les files d’attente sont certes interminables mais les pistes, elles, sont désertes! On a passé 2 jours a se questionner avant de comprendre la raison du pourquoi : procédure 525-c : quand il y a trop de monde dans la station, tu ralentis la vitesse des remontées mécaniques, comme ça, …aucun risque d’accident !!! Elle est pas belle la vie ??? Donc effectivement, nous étions…seuls sur les pistes, ce qui était plutôt appréciable!!! Bon, on a aussi skié deux fois moins du coup…ok

IMG_5083 IMG_5086

Bon la raison est aussi peut-être que, après avoir déposé leurs enfants au mini-club, certains adultes préféraient boire des cafés, regarder le feu dans la cheminée en lisant le journal et parler bagues que de skier (hmmmmm j’me comprends…hein Stephane??)…!!

IMG_5088

Ou alors passer du temps dans les boutiques de matériel de sport car oui, les américains sont suuuuper équipés ! Ils ont absolument tout, on les imagine être entrés dans le magasin de ski, avoir vu le mannequin en vitrine et avoir dit au vendeur : je prends le tout ! Du casque au chaussures en passant par la cagoule avec des aérations nez/bouche (la vraie quoi, celle qui évite d’avoir des stalactites après, enfin moi je dis ça…)…et ce qui est assez amusant, c’est que même quand il fait chaud, ils portent tout ! règle numéro 438 : au ski tu mets ta cagoule et ton masque, comment ça il fait +10 degrés Celsius aujourd’hui ??!! je m’en fiche !!! On a dit cagoule intégrale et masque !!! Et que ca saute !

…donc ils ont tout, et ils mettent tout quel que soit le temps ! J’avais déjà remarqué ca a NY. Le 21 décembre, c’est l’hiver, alors on met un bonnet et des bottes Uggs, et même si un jour il fait 14 degrés celcius, on garde le bonnet et les bottes Uggs !!

Et en parlant de temps, sur nos 3 jours a Stratton, on a eu beaucoup de chance! Les 2 premiers jours, il a fait franchement une température parfaite, voire même très chaud! Donc pendant ces 2 jours on a regardé amusés nos copains sur-couverts pour skier… le 3ème jour par contre, on faisait moins les malins parce que le 3ème jour il faisait -3 degrés Fahrenheits en haut des pistes… -3 degrés F, ça ne nous a pas trop dit grand chose, c’est la force des Fahrenheits !!! C’est bien fait les Fahrenheits parce que dès qu’il fait trop froid, ça gèle le cerveau et on n’arrive plus à convertir de toutes façons !! Sauf que quand on a pu calculer on s’est rendu compte que – 3 degrés F, ça fait -19,44 degrés Celsius et qu’après une petite heure de ski, j’avais le bout des doigts qui me brûlait tellement qu’on a du faire une pause chocolat chaud ! Ah oui, ça c’est un truc un peu frustrant à Stratton ! Il n’y a pas de restaurant d’altitude ! OK, c’est parce qu’il n’y a pas d’altitude tout court me direz vous hautainement, en fait, en tout et pour tout, il y a juste un petit restau dont l’intérieur ressemble à un grand Fast Food dans lequel les gens mangent des frites a 10 heures du matin pour se réchauffer…normal quoi.

Donc on a été obligés de s’arrêter un peu pour reprendre de la couleur sur le bout des doigts et aussi pour vous montrer ce à quoi on ressemblait parce que la photo, on ne pouvait pas la prendre dehors… JMarc qui refusait de mettre son nez dans l’écharpe avait des gouttes de glace dessus…hmmmmm…sexy…

IMG_5094

IMG_5095 IMG_5096

Pour contrer le verglas, les canons a neige fonctionnaient à fond, et certains skieurs qui sont passés dessous l’ont regretté…

IMG_5092

« Mais il faisait froiiiiid !!!!!-20 degrés ???!!!! » J’entends déjà nos mères et grand-mères s’exclamer indignées : « et nos petits-enfants ??? ils n’étaient quand même pas dehors par -20 degrés ??? » Et bien si !! (Enfin sauf Solal qui était au Day Care (crèche) de la station). Nous avons inscrit Adam et Liora avec les enfants de nos amis à l’école de ski de Stratton qui est un peu l’anti-ESF en fait !!! Moi j’ai appris le ski à la dure (comme le violon, oui je sais, j’ai eu une enfance difficile finalement, hein ?… :-)) : marche ou crève, meme s’il fait froid, on skie, si t’as froid aux doigts t’as qu’à secouer tes bras (le truc qui n’a JAMAIS marché !!!!!), et ton étoile, t’es pas sûre de l’avoir à la fin de la semaine alors travaille ton planter du bâton !!… Alors qu’a Stratton, dès qu’il fait froid, ou même moins froid d’ailleurs, les enfants font des pauses, …toutes les heures en fait, on leur donne un lait au chocolat, on leur chante des chansons, on leur crie « wonderful job » (parce qu’ils sont blasés du « good job »).

De toutes façons, à l’école de Stratton, on sait donner le goût du ski aux enfants: même les positions dans la neige deviennent alléchantes pour eux: c’est vrai quoi, on est barbants nous avec notre vocabulaire technique: faire du « chasse-neige » ou du « parallèle »! Ca n’a rien de romantique tout ça! Comment voulez-vous qu’ils aient envie de skier nos enfants?? Alors qu’a Stratton, on demande aux enfants de faire… « la pizza »…oui, oui, parfaitement, la PIZZA!!! ben oui! pour le chasse-neige, ben quoi, c’est une part de pizza quoi!) ou encore, on leur demande de faire « les frites » (pour le parallèle bien sûr, OOOH vous suivez???)!! Ca donne tout de suite plus envie hein??? Et ça peut meme se décliner a l’infini: large pizza pour freiner fort ou small pizza pour diminuer un peu la vitesse!! Et ensuite ils leur donnent à manger des pizzas a la cantine… Ils sont trop foooorts!!!! Meme dans le ski ils parlent de nourriture!!!

Et enfin, à l’école de ski de Stratton, il n’y a pas d’Etoiles…il y a des animaux et pas juste 4 ou 5 , il y en a des tonnes !!! ce qui fait que chaque jour, les enfants peuvent monter de niveau et passer a l’animal suivant qui lui donne droit a un stocker d’une autre couleur sur son casque et qui fait qu’il est suuuuper fier de lui ! Chaque jour aussi, il reçoit un « report card » comme à l’école, un bulletin quoi, avec des appréciations de ce qu’il « maitrise » et de ce qu’il « pratique encore » !! Bref, nos enfants ont découvert qu’ils adoraient le ski a Stratton, alors qu’ils n’avaient jamais vraiment accroché en France, et avec leurs cagoules intégrales, leurs collants en laine et leur lait au chocolat, ils n’ont même pas vu qu’il faisait froid (Merci Oshrat!!!)! Sur la route du retour à NY le lundi soir, Liora nous a dit qu’elle avait hâte d’être au week-end prochain pour retourner au ski de New York !!! Euuuh…bon faudrait pas trop s’habituer quand même hein??!!!

Donc un bilan génial : on a passé 3 jours tops avec des copains tops qui nous ont fait découvrir une station trop mignonne à 3 heures de route !! Et la méthode américaine pour donner le gout du ski aux enfants et leur donner confiance en eux a parfaitement fonctionné sur mes trois skieurs : Adam, Liora et Jean-Marc !!!

Good Joooooooobbbb !!!

IMG_5102